Un jour, Une histoire du 25 Mars

Publié le 25 mars 2015

Saint Jean de Brébeuf, né à Condé-sur-Vire (France) le 25 mars 1593

C’était un prêtre jésuite français, missionnaire en Nouvelle-France.

Reconnu comme martyr de la foi chrétienne il a été canonisé en 1930.

 

Jean de Brébeuf est entré chez les Jésuites en 1617. Il est arrivé le 19 juin 1625 en Nouvelle-France où il est resté malgré la menace du capitaine de vaisseau huguenot de le ramener en France.

Surmontant l’aversion qu’ont les colons pour les jésuites, Brébeuf choisit un emplacement pour une résidence sur la rivière Saint-Charles. Il adopte le mode de vie amérindien, s’installant dans un tipi où il passe l’hiver. Au printemps, il s’embarque avec les Amérindiens pour un voyage en canoë sur le Lac Huron.

 

Il repart pour le Canada à sa restitution à la France. Dès son arrivée, il tente de retourner au Lac Huron mais les Amérindiens refusent de l’emmener. En 1640, il tente sans succès d’évangéliser les Neutres, une tribu au nord du Lac Érié.

 

Le 16 mars 1649, il est capturé au cours d’une attaque. Il est traîné au village de Saint-Ignace où il est accueilli par une pluie de pierres, bâtonné et lié au poteau de torture. On lui verse de l’eau bouillante sur la tête, on lui passe autour du cou un collier de cognées de tomahawks chauffées à blanc.

Les Écrits en Huronie mentionnent qu’il était de coutume pour les Iroquois de tuer immédiatement la victime si elle se mettait à pleurer ou à crier. Le rituel de manger le cœur était leur façon de s’approprier la force de l’ennemi, et indiquerait qu’à aucun moment, Jean de Brébeuf n’a succombé à la souffrance.