Un jour, Une histoire du 25 Juin

Publié le 25 juin 2015

Glenmor, Émile Le Scanff, était un auteur-compositeur-interprète, écrivain et poète de langue française et bretonne engagé dans la défense de l’identité bretonne, né le 25 juin 1931 à Maël-Carhaix. Ce Barde moderne est à l’origine du renouveau de la culture bretonne.

 

Il entre en 1941 au petit séminaire de Quintin, où il fera ses études secondaires, étudiant le latin, le grec et la théologie et obtenant ses deux baccalauréats à 17 ans. Pour autant, il fera preuve d’anticléricalisme et de mysticisme. Après avoir fait son service militaire à Paris, il obtient en 1952 une licence de philosophie à l’université de Rennes. À vingt ans, Milig s’occupe de théâtre et essaye de faire revivre le théâtre populaire breton. Sans le succès escompté, il part seul sur les routes en 1953 et voyage intensément, en Italie, Grèce, Turquie, Yougoslavie et Russie. Sans avoir eu l’impression d’avoir atteint un but, il rentre en Bretagne fin 1954. Il commence alors à écrire et composer.

Dès son retour,  il tente de vivre de ses chansons. Il adopte le nom de scène Glenmor (« terre-mer » en breton), réunion de l’Armor et de l’Argoat et devient le nouveau barde breton. Il croise Jacques Brel (qui dit dans une chanson Adieu l’Émile, je vais mourir) . Après avoir enregistré plusieurs chansons, il ouvre la voie de la conscience bretonne et fut l’un des premiers chanteurs dont la renommée dépassait les frontières bretonnes à chanter en breton.