Un jour, Une histoire du 20 février

Publié le 20 février 2015

Henri Sonier de Lubac, né à Cambrai dans le Nord pas de Calais le 20 février 1896. C’était un jésuite, théologien catholique et cardinal français.

 

Il entre dans la Compagnie de Jésus à l’âge de 17 ans. Il combat pendant la Première Guerre mondiale, où il est gravement blessé à la tête en 1917. Cet épisode dans les  tranchées le hantera toute sa vie. En 1927, il est ordonné prêtre.

En 1938, il publie son premier livre, Catholicisme, les aspects sociaux du dogme. Et comme si son expérience dans les tranchées n’avait pas suffit, il s’engage dans la Résistance pendant la seconde guerre mondiale.

En 1946 paraît Surnaturel. Études historiques, qui fait scandale. Il est alors soupçonné par le Saint Office de modernisme. Résultat,  il est interdit d’enseignement par le général des jésuites, et ses livres sont retirés des écoles et instituts de formation.

Ce n’est qu’en 1958 qu’il est autorisé à reprendre ses cours. La même année, il est élu à l’Académie des sciences morales et politiques.

Il meurt le 4 septembre 1991, à l’âge de 95 ans ce qui faisait de lui  le cardinal le plus âgé.

Il fit dans sa vie de très nombreuses rencontres dont notamment avec l’Abbé Pierre ou encore Jules Monchanin.