Un jour, Une histoire du 20 Avril

Publié le 20 avril 2015

Le baron Augustin Marie d’Aboville, né le 20 avril 1776 à La Fère, est un général d’artillerie français du Premier Empire.

 

Il commence comme élève sous-lieutenant à l’école d’artillerie de La Fère, il en sort avec le grade de lieutenant au 7erégiment d’artillerie. Après la campagne de 1792 à l’an II à l’armée d’Italie, il obtint le grade de capitaine. Suspendu de ses fonctions à l’armée de la Moselle comme noble, il fut réintégré, et servit aux armées de Rhin-et-Moselle et d’Italie.

Lorsqu’il est Chef de bataillon, il devint major du 2e régiment d’artillerie à cheval, avec lequel il fit les campagnes à l’armée d’Angleterre. Il avait obtenu la décoration de la Légion d’honneur.

 

Il fait partie d’une expédition pour la Martinique sous les ordres de Law de Lauriston, et commandait au retour la batterie de trente-six du Bucentaure, dans le combat que l’escadre française engage avec celle de l’amiral Calder.

 

De retour  en France , il reçoit l’ordre de se rendre à la Grande Armée, où il reçut successivement le grade de colonel et celui d’officier de la Légion d’honneur en1807 pour avoir sauvé, le parc d’artillerie du 6e corps au moment où il allait être pris par un pulk de Cosaques.

Nommé major de l’artillerie à cheval de la garde impériale, le 13 septembre 1808, il se fit particulièrement remarquer à la bataille de Wagram, à la tête d’une compagnie de trente pièces et eut le bras droit emporté par un boulet. L’Empereur le fit général de brigade .

Louis XVIII lui accorda,  la décoration de Saint-Louis et la croix de commandeur de la Légion d’honneur.