Un jour, Une histoire du 1er Avril

Publié le 1 avril 2015

Jean Antoine René Édouard Corbière, né à Brest (Finistère) le 1er avril 1793. C’était  un marin, armateur, journaliste et écrivain français, considéré comme le père du roman maritime en France.

À la naissance d’Édouard, son père est capitaine d’infanterie de Marine.

Orphelin de père en 1802, le jeune Édouard doit alors entrer dans la Marine pour subvenir aux besoins de sa famille. Pendant cette période connaît la dure expérience d’un ponton britannique, celui de Tiverton en 1811. Il est écarté de la Marine à cause de ses opinions libérales.

Il connaît quelques problèmes avec la justice royale, d’abord à Brest, à cause de ses écrits dans « La Guêpe », puis à Rouen , dans « La Nacelle », ce qui le pousse à reprendre la mer. Il navigue surtout entre Le Havre et la Martinique, comme capitaine, ce qui lui vaudra de la part de ses critiques littéraires des accusations de s’être livré à la traite négrière.

 

Il est sollicité par le gérant du Journal du Havre, pour en devenir le rédacteur en chef. Sous son impulsion, ce quotidien, devient un organe d’information commercial et maritime de première importance.

Entre-temps, il rédige plus de dix romans à succès dont le plus connu, Le Négrier, lui confère une célébrité nationale. Il devient le maître français, aujourd’hui oublié, du roman d’aventure.