Un jour, Une histoire du 16 mars

Publié le 16 mars 2015

Le 16 mars 1448 marque le début de la campagne de Bretagne et de Normandie entre, d’un côté, le duché de Bretagne et le Royaume de France, et, de l’autre, le duché de Normandie et le Royaume d’Angleterre. Après une année de combats dans l’est de la France, la victoire finale sera franco bretonne. Il s’agit d’une campagne militaire de la guerre de Cent Ans qui marque, après l’alliance entre Bretagne et France, la fin de la possession territoriale des Anglais sur la France.

 

Alors qu’une trêve avait été signée entre la France et l’Angleterre, un aventurier à la solde des Anglais, François de Surienne dit l’Aragonais, s’empare de Fougères, une ville bretonne. Cette action fait basculer officiellement la Bretagne dans le camp français.

La campagne de Normandie s’engage. Le connétable ayant décidé le duc François Ier de Bretagne à entrer en Normandie, ils attaquent Coutances. La ville se rendit le deuxième jour, puis l’avant-garde partit pour Saint-Lô.

Le duc de Bretagne François Ier signe avec le roi de France  une alliance qui lance une campagne en Normandie. Ce pacte donne l’occasion unique à Guy XIV de Laval, et à ses frères de servir simultanément les deux souverains. Cependant  les armées françaises et bretonnes opèrent séparément. L’armée bretonne entre en Normandie par l’ouest alors que l’armée française est dirigée par le sénéchal de Normandie,  comte de Clermont.

L’alliance aboutit à une victoire à Rouen sur Henri VI d’Angleterre et oblige les Anglais à battre en retraite.