Un jour, Une histoire du 15 Avril

Publié le 15 avril 2015

La bataille de Formigny est une bataille de la guerre de Cent Ans qui s’est déroulée le 15 avril 1450 à Formigny en Normandie entre les Anglais, les Français et les Bretons.

 

Alors qu’une trêve avait été signée entre la France et l’Angleterre, un aventurier à la solde des Anglais, l’Aragonais, s’empare de la ville bretonne de Fougères. Cette action fait basculer officiellement la Bretagne dans le camp français. Leduc de Bretagne François Ier signe avec le roi de France une alliance qui lance une campagne en Normandie aboutissant à une victoire à Rouen contre les anglais.

 

Le 13 avril, Richemont arrive à Coutances et dans l’après-midi, il parvient au village de Formigny qu’il fortifie pour établir une étape. Le 14 avril, Charles de Bourbon apprend le passage des Anglais mais ne réagit pas et n’envoie que dans la soirée un messager à Richemont qui ne sera averti qu’au matin du 15.

 

Lorsque la bataille débutent,  2 000 hommes apparaissent sur une colline au sud. Cela donne d’abord à un cri de joie des Anglais qui croient à un renfort de la garnison caennaise sous la direction d’Edmond de Somerset. Mais en fait  il s’agit de l’armée bretonne du connétable de Richemont avec sa cavalerie qui dévale la colline en chargeant la réserve de cavalerie des Anglais.

La ligne anglaise est enfoncée et disloquée ; l’armée bretonne vient de porter le coup de grâce à l’armée anglaise. Certains chroniqueurs ont parlé de 500 archers gallois, demandant à se rendre et massacrés, malgré tout, jusqu’au dernier par des paysans normands.

La Normandie entière est rapidement récupérée par la France, c’est la fin de la guerre de Cent Ans pour la partie nord.