Un jour, Une histoire du 13 janvier

Publié le 13 janvier 2015

Le naufrage du Droits de l’Homme le 13 janvier 1797.

Ce naufrage marque la conclusion d’une bataille navale opposant un vaisseau de ligne français à deux frégates britanniques au large des côtes de Bretagne pendant les guerres de la Révolution française.

Lors de ce combat qui s’est déroulé par mauvais temps, le vaisseau français s’échoue sur des hauts-fonds, conduisant à la mort de 250 à 400 marins parmi les 1 300 embarqués. Une des frégates anglaises est également perdue au cours du combat, s’échouant sur un banc de sable.

Le Droits de l’Homme, vaisseau de 74 canons, avait pris part à l’Expédition d’Irlande, une tentative d’envoyer un corps expéditionnaire français envahir l’Irlande, parti depuis Brest en décembre 1796. La flotte française doit faire face à un manque de coordination de ses chefs et à une météo défavorable. Finalement, ils sont contraints de rentrer en France sans avoir pu débarquer un seul soldat. Deux frégates britanniques, reçoivent l’ordre de patrouiller dans la Manche  avec pour mission d’intercepter la flotte française rentrant d’Irlande. Elles aperçoivent le Droits de l’Homme dans l’après-midi du 13 janvier.

Le combat dure plus de quinze heures. Les dégâts infligés par les bâtiments anglais, sont tels que, l’équipage français perd le contrôle du Droits de l’Homme qui est poussé en direction d’un banc de sable sur lequel il s’échoue.