Un jour, Une histoire du 11 février

Publié le 12 février 2015

 

Yves Joseph de Kerguelen de Trémarec, originaire du Finistère, est un officier de marine et un navigateur français du XVIIIe siècle. Il découvre les îles de la Désolation, auxquelles l’explorateur anglais James Cook donnera le nom d’archipel des Kerguelen.

Kerguelen s’intéresse à ce qui est une des grandes préoccupations des milieux scientifiques et littéraires de son temps : l’existence d’un continent austral qu’on situait dans le Pacifique sud.

 Le 12 février 1772, dans le sud de l’océan Indien, il aperçoit une terre où il croit voir le continent austral, et lui donne le nom de France australe. Il s’agit en fait de l’archipel des Kerguelen. Le gros temps empêche tout débarquement jusqu’au 14 février, jour où un enseigne, peut débarquer et prendre possession du territoire au nom du roi.

La tempête sépare les navires, et Kerguelen poursuit sa route seule, abandonnant un commandant et son navire. Il arrive à Brest le 16 juillet 1772, tandis que le second navire l’attend et le recherche.

Celui-ci poursuivra les escales dans l’ordre annoncé, dans des conditions effroyables, vers Timor et les côtes australiennes avant de regagner l’Île de France, le 5 septembre. Malgré cette aventure, Kerguelen « fut reçu en France comme un nouveau Christophe Colomb ». À Versailles, il fait au roi une description très optimiste des ressources des terres qu’il avait découvertes, convainquant le roi d’ordonner une seconde expédition. Le roi, content de ses services le nomme capitaine de vaisseau et lui remet la croix de Saint-Louis. Il ne sait pas encore que le Gros Ventre a réapparu, ni que les témoignages des survivants vont à l’encontre du sien.