Un jour, Une histoire du 09 février

Publié le 9 février 2015

Jean-Marie-Mathias-Philippe-Auguste de Villiers de L’Isle-Adam, dit le marquis de Villiers de L’Isle Adam, est un écrivain français, originaire de Saint-Brieuc. Appelé Mathias par sa famille, simplement Villiers par ses amis, il utilisait le prénom d’Auguste sur la couverture de certains de ses livres.

Il est notamment connu pour  les Contes cruels.

Il s’agit d’un recueil de nouvelles publiées dans divers journaux et réunies pour la première fois sous ce titre le 9 février  1883.

Stéphane Mallarmé, un de ses amis, lui adresse une lettre dans laquelle il écrit: « Tu as mis en cette œuvre une somme de Beauté extraordinaire. La langue vraiment d’un Dieu partout ! Plusieurs des nouvelles sont d’une poésie inouïe et que personne n’atteindra : toutes, étonnantes. »

Les contes réunis par Villiers sont très diversifiés. Leur dénominateur commun est, selon l’auteur, la cruauté. Villiers y montre avec cynisme parfois, les travers de ses contemporains qui sont parfois cupides, ou encore sots et superficiels. Néanmoins, les Contes ne se bornent pas à la critique de ses contemporains, mais aussi au genre fantastique en vogue. Surtout, dans la plupart des Contes, la thématique du  tragique est présente tout comme le portrait d’un aristocrate ruiné, dramaturge sans succès et amoureux de la beauté. Ce qui est  représentatif de l’auteur.