Un jour, Une histoire du 06 mars

Publié le 6 mars 2015

Daniel Le Hirbec, né un 6 mars à Laval

 C’était un Navigateur français. Il effectue au xviie siècle des voyages aux Antilles, aux Pays-Bas et en Italie.

Fils d’une ancienne famille lavalloise,  il s’embarqua sur la « Notre-Dame », le 19 avril depuis St Nazaire.

Certains disent qu’il faillait être Naïf et insouciant pour naviguer sur ces bateaux. Celui-ci est un peu comparable à l’arche de Noé puisqu’il y avait 80 tonneaux  et des animaux de provisions, qui côtoyaient les marins. Ce qui rendait l’atmosphère irrespirable

Le bateau comptait 65 hommes (passagers+équipages). Il suivit son cap vers les Petites-Antilles sans connaître de grosses difficultés de traversée. L’état sanitaire était effrayant à bord de ce genre de navire. On conservait l’eau pendant des mois dans des « futailles » enfouies à fond de cale, parmi les ordures de la « sentine », l’égout du navire. La nourriture était en général tout à fait défectueuse.

Les marins auxquels il avait confié son sort se dirigeaient empiriquement au milieu des océans. Ils avaient d’abord suivi, dans la mesure du possible, les côtes et en haute-mer, les îles et les archipels leur servaient de jalons. Ils parvenaient à peu près à suivre la direction désirée et, quand ils apercevaient une terre, ils montaient dans les hunes pour la reconnaître. Bien sûr, s’il faisait nuit, ils attendaient le matin pour donner un nom au lieu dans les parages. Après trente-cinq jours de traversée, la « Notre-Dame » abordait aux Petites-Antilles. Le Hirbec séjourna à la Martinique, il longea ensuite la Dominique, la Guadeloupe et tout l’archipel sur le flibuste anglais « Denis », un navire qui venait de « courir pour le Pérou ».