Un jour, Une histoire du 04 Mars

Publié le 4 mars 2015

Jacques Casimir Jouan, né le 4 mars 1767 à Saint-Christophe-du-Foc près de Cherbourg en Normandie. C’était un général français de la Révolution et de l’Empire.

Il s’enrôle dans le 2e bataillon de volontaires de la Manche, où il est fait lieutenant de grenadiers. Puis, Il devient capitaine et passe dans la demi-brigade formée avec le bataillon de l’Allier avant de rentrer  dans la 27e demi-brigade de ligne.

Jouan devient chef de bataillon, et entre dans la garde impériale avant de devenir commandant du 7erégiment de voltigeurs puis colonel-major, peu de temps après. Il gravit tous les échelons avant de devenir général.

Il a passé sa carrière à servir  dans les armées du Rhin, de la Moselle, et du Nord, et encore plein d’autre…

Il était présent lors de nombreux combats et batailles, notamment ceux de Valmy, du Mont-Pellingen, d’Hombourg, etc… Il s’était également distingué dans plusieurs combats livrés en Espagne.

Toutes ces batailles lui ont souvent laissé une trace :

Il avait été blessé d’un éclat d’obus à la hanche gauche, à la bataille de Valmy; d’un coup de feu à la tête, en Bavière  ; d’une balle au bras gauche, à la bataille d’Iéna, d’un coup de mitraille à la cuisse gauche, à la bataille de Wagram, où il eut trois chevaux tués sous lui, et enfin il eut le bras gauche emporté par un boulet de canon, à la bataille de Dresde. Cette dernière blessure ayant obligé Jouan de quitter l’armée active…