Un jour, Une histoire du 04 Février

Publié le 4 février 2015

Fernand Léger, né le 4 février 1881, à Argentan en Basse Normandie, est un peintre français, mais  aussi créateur , décorateur, céramiste, sculpteur, dessinateur, illustrateur. Il a été l’un des premiers à exposer publiquement des travaux d’orientation cubiste, même si on a parfois qualifié son style de « tubiste ».

Ses origines normandes, son aspect de « brute au physique désavantageux », qu’il attribue à un père, et son franc-parler, l’ont souvent fait passer pour le « paysan de l’avant-garde ». À dix-neuf ans, il découvre le Paris des années 1900. Fernand  Léger y était allé à la base pour une formation d’architecte, qu’il ne suivra jamais. Il troquera cet avenir contre celui de peintre.

Dès 1903, Léger partage un atelier avec le peintre André Mare. Après son échec aux Beaux-Arts, il s’exerce dans diverses académies. Léger  aurait détruit entre 1902 et 1908 une grande partie de ses travaux au fur et à mesure de leur production.

En 1907, comme de nombreux peintres parisiens, il est très marqué par la rétrospective consacrée à Cézanne qui oriente définitivement sa peinture. La même année, il découvre le cubisme de Picasso et de Braque.

Dès 1908, travaille aux côtés de Modigliani, Laurens, et surtout Alexander Archipenko. Installé à la Ruche en 1908, il se lie avec Blaise Cendrars, Max Jacob et Guillaume Apollinaire.