Un jour, Une histoire du 03 Mars

Publié le 3 mars 2015

Saint Guénolé signifiant respectivement pur et valeureux, est un personnage religieux qui aurait vécu à la fin du ve et au début du vie siècle en Bretagne et serait décédé en 532.

Il est réputé avoir fondé l’abbaye de Landévennec mais aussi pour les miracles dont il est à l’origine

L’un d’eux concerne  sa petite sœur lorsqu’elle était très jeune. Un jour, une oie s’empare de ses yeux  et les mange. La fillette rentre chez elle en criant de douleur. Guénolé décide d’aller les récupérer. Il se rend à l’endroit où sont gardées les oies, repère un jars au centre du groupe. Il l’éventre et reprend les yeux de sa sœur pour les lui rendre. Il la signe de la croix et celle-ci recouvre la vue. C’est ainsi que Guénolé est devenu saint Guénolé et le patron des oculistes.

Il représentait l’un des saints phalliques réputés pour venir en aide aux femmes stériles, ce qui était un fardeau au  Moyen Âge et même après, puisque pour les travaux des champs, les paysans avaient besoin de bras. Alors, les femmes concernées  récitaient leur chapelet et allumaient un cierge devant sa statue. Elles allaient même jusqu’à s’y frotter dévotement le ventre et le jour de sa fête se rendaient en pèlerinage aux sources miraculeuses des chapelles Saint-Guénolé.

Lorsque Fragan, Prince d’Albanie, emmène ses trois fils en bateau sur l’île Lavret pour les confier à saint Budoc, les voyageurs furent pris par une brutale tempête. Guénolé la calma par un signe de croix. Depuis, le saint est invoqué pour la quiétude des marins et fait de saint Guénolé le patron des femmes de marins pêcheurs.