La revue de presse du mardi 27 mai

Publié le 27 mai 2014

On commence la revue de presse avec un article du journal Ouest France. Les marins russes à Saint-Nazaire. Initialement annoncée au 1er juin, puis au 6 juin, le navire-école Smolniy devrait finalement arriver au port de Saint-Nazaire le 22 juin. À son bord : 400 marins russes, qui viendront se former au maniement du porte-hélicoptères Vladivostok, construit par les chantiers STX pour le compte de DCNS, et livrable à la fédération de Russie en octobre prochain. Ce retard serait lié à un imprévu sans rapport avec la situation diplomatique, tendue ces derniers mois avec la Russie, du fait de la situation ukrainienne. A noter d’ailleurs que 40 à 50 Russes, essentiellement des officiers, sont déjà arrivés à Saint-Nazaire dans le cadre de ce programme de formation.

On poursuit toujours avec des informations du journal Ouest France. La Redadeg est arrivée à Nantes. La course de relais parcourt chaque année plus de 1500 kilomètres pour promouvoir le breton. Partis de Morlaix le 24 mai, les coureurs de la Redadeg sont passés hier soir par Nantes. Ils repartent aujourd’hui direction Vannes et Glomel, destination finale qu’ils doivent atteindre le 31 mai. Il restait encore onze kilomètres à acheter cet après-midi, avant l’arrivée à Nantes. Un don pour devenir, temporairement, le porteur du témoin, symbole de la course. Les fonds récoltés servent à financer des projets en langue bretonne.

Et on termine avec la news insolite du jours et le site Yahoo !. Cela peut sembler irréel mais il serait possible de faire le tour du monde avec seulement 12,5 litres d’essence. C’est en tous cas ce qu’ont démontré de nombreux participants lors du Shell Eco-Marathon, une compétition organisée à Rotterdam aux Pays-Bas durant laquelle de futurs génies imaginent des motorisations écologiques. Toutefois pour en arriver à un tel résultat, les participants ne roulent qu’à une moyenne comprise entre 20 et 25 km/h en roulant en roule-libre une fois les 30 km/h atteints. Inutile de préciser qu’à cette vitesse-là, le tour du monde vous prendrait de longues semaines !