Revue de Presse du 6 octobre 2014

Publié le 6 octobre 2014

photo fb

 

On commence avec une information de Ouest France qui fera plaisir à certains.

Après Wikipedia en 2004 c’est au tour de Facebook depuis vendredi dernier de proposer à ses internautes un réseau social en langue Bretonne.
Après 3 ans de fortes négociations entre l’Office Public de la langue bretonne et le réseau social américain, le breton est dorénavant la 121ème langue de Facebook.

C’est « assurément un signe de reconnaissance important pour notre langue », ainsi qu’un signe « de confiance très important pour les jeunes générations de brittophones », déclare l’Office Public de la langue bretonne.

Pour info sachez qu’un « ami » en breton se dit « mignon » ou « keneil ».

On poursuit toujours avec une information de Ouest France.

Cette fois-ci on part du côté de Lorient avec sa Lorientaise, autrement dit sa marche contre le cancer du sein. C’était hier et elles étaient près de 9000 cette année, venues en famille ou entre amies.
Parées de rose, elles s’étaient toutes données rendez-vous sur la place de l’hôtel de ville où ont eu lieu le départ et l’arrivée.
Cette 6eme course aura battu son record de participation.

Et c’est à la Ligue contre le cancer du Morbihan que seront reversés les fonds collectés lors de cette Lorientaise.

On clos cette revue de presse avec une information de Paris Normandie.

Les recherches sous-marines reprennent 7 mois après la disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines qui faisait la liaison Kuala Lumpur-Pekin.
Selon les responsables chargés de l’enquête, l’hypothèse la plus probable à l’heure actuelle est une baisse brutale de l’oxygène présente à bord de l’avion qui aurait rendu l’ensemble de l’équipage ainsi que les 239 passagers, inconscients. Faute de carburant, l’avion se serait mis en pilotage automatique et ainsi aurait continuer de voler quelque instants pour finir par chuter dans les eaux du sud de l’océan Indien, au large des côtes occidentales de l’Australie.

Selon le chef d’ATSB, Martin Dolan, aucun délai n’est prévu pour retrouver quoique ce soit.

Eloïse Weymar