Revue de Presse du 31 octobre 2014

Publié le 31 octobre 2014

route

Le coup d’envoi de la Route du Rhum approche !
Le départ de la Route du Rhum se fera ce dimanche 2 novembre à 14h.
Et le journal Ouest-France affirme que les skippers ont déjà une idée du chemin qu’ils parcourront.

Les bateaux sont désormais tous prêts, les skippers s’attèlent donc à la préparation de la route à suite et à leurs stratégies de course.

Les prévisions météo sont suivis de très près pas l’ensemble des skippers. Et ce plusieurs fois par jour pour le jour J et pour les 5 prochains jours.
Ils doivent pouvoir prévoir la position de leur bateau et le chemin à prendre selon le temps prévu.

On parle de 2 routes traditionnelles. La première passe par le nord de l’anticyclone des Açores et l’autre passe par le sud.
Et puis évidemment la stratégie dépend du modèle de bateau, si c’est un multicoque ou un monocoque.

On poursuit avec le débat du moment : les régions de France.

La Voix du Nord annonce que le Sénat maintenant passé à droite, a confirmé hier qu’il voulait maintenir la région Alsace autonome mais refuse que ce soit le cas pour la région Nord-Pas-de-Calais.

Un amendement déposé par les élus UMP de Lorraine visant à rétablir les grandes régions Alsace – Champagne Ardenne – Lorraine a été repoussé par 219 voix contre 117.
Ce sont les élus UPM qui ont étrangement voté contre alors que les socialistes ont voté pour.

Et pour ce qui est du cas de la région Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie, la carte devrait établir une fusion malgré les votes très serrés.

On clos cette revue de presse avec une info du Courrier Picard.

Toujours en Picardie mais cette fois-ci on parlera entrepreneuriat avec Jacques Attali.

Aujourd’hui, l’intellectuel et économiste se rendra à Saint-Quentin, la capitale de la Haute-Picardie, pour rencontrer de jeunes entrepreneurs venus demander conseil à sa fondation : PlaNet Finance France.

Le but de cette fondation est de venir en aide aux jeunes des quartiers prioritaires, à monter leur société en étant complètement accompagnés.

Le profil type n’existe pas et les activités s’échelonnent entre les domaines du commerce et ceux plus artistiques. Et cela concerne tous les âges.

Eloïse Weymar