Revue de Presse du 28 octobre 2014

Publié le 28 octobre 2014

Daniel-cohn-bendit

L’ancien député européen Daniel Cohn Bendit, clôturera le Salon du livre de Trouville. C’est en tous cas ce qu’annonce le journal Ouest-France.

Samedi prochain, l’écrivain et journaliste Eric Fottorino et Daniel Cohn Bendit clôtureront le salon par un entretien.

Entre Temps ce sont 58 auteurs qui sont attendus à cet événement.
À l’honneur cette année, 7 nouveaux romans dont « Le manteau de Greta Garbo », de Nelly Kaprièlina ou bien encore « Les mots qu’on ne me dit pas » de Véronique Poulain.

Tout débutera samedi à 15h avec 7 auteurs qui évoqueront le moment où ils ont décidé de prendre pour la première fois la plume.
Puis à 16h se sera au tour de Catherine Millet d’expliquer pourquoi « la vie est un roman » quant à Daniel Cohn Bendit il participera avec le public à une réflexion sur le thème « Réagir au Monde, tout en essayant de le comprendre ».
Et ce sera à 19h30 à la salle du conseil de la mairie.

On poursuit avec une information qui concerne le domaine de la technologie. Ouest France annonce qu’un drone maritime a été conçu par des ingénieurs malouins.

L’entreprise Technisolar a mis au point un appareil réservé à un usage militaire et de surveillance maritime, dont la particularité est de fonctionner à l’énergie solaire.

On parle en réalité d’un drone maritime, qui mesure 2,50 mètres de long et pèse 30kg.
Son rôle est d’être une sentinelle pour la côte Ouest de l’Afrique. Ainsi il pourra notamment « détecter des présences humaines intrusives et alerter immédiatement les gardes-côtes ». Puisqu’il faut savoir que beaucoup de pays de la côte ouest africaine « se plaignent d’être pillés de leurs poissons par des bateaux usines étrangers. »

L’engin est indétectable puisque composé uniquement de carbone et de mousse. Et il est aussi insubmersible. Mais ses qualités ne s’arrêtent pas là puisqu’il peut brouiller des transmissions radios ou encore détecter des présences sous-marines.

Cette fois-ci on part du coté de Wissant.

Le journal de la Voix du Nord nous annonce que le chantier de la digue vient d’être lancé lundi, et ce 7 ans après l’effondrement du perré de la digue.

Le journal souligne que la première réunion aura lieu demain et que la démolition du vieux perré ne débutera réellement que le 4 novembre.

Malgré les quelques désagréments en terme d’organisations de chantier avec les commerçants des alentours, ces derniers se disent tout de même content.

Le chantier a pour maitre d’œuvre le cabinet Artelia assisté par Egis Eau pour la maitrise d’ouvrage et le journal affirme que cela couterait 6,5 millions d’euros hors taxes. Contrat décroché par Bouygues.

Et la fin du chantier est prévue pour le 30 juin prochain.

Eloïse Weymar