Revue de Presse du 20 octobre 2014

Publié le 20 octobre 2014

jacques

On commence cette revue de presse avec une information qui nous vient de Ouest France.

En 2011, Jacques Auxiette, président des Pays de la Loire, soutenait Martine Aubry en lui apportant sa voix lors des primaires du Parti socialiste pour la présidentielle.

Aujourd’hui, comme le rapporte le journal, il en est tout autre. Et pourtant il signe quand même la contribution de l’actuelle maire de Lille, aux états généraux du PS, suivi par Laurianne Deniaud, première adjointe au maire de Saint-Nazaire.

Martine Aubry y demande « une réorientation de la politique économique » et plaide pour « une nouvelle social-démocratie ». Le journal ne manque pas de rapporter que ce n’est « ni le libéralisme économique, ni le social-libéralisme »

On poursuit cette revue de presse avec une information de Paris-Normandie.

Cette fois-ci on parle d’un projet de réunification de régions qui sont celles de la Haute et de la Basse Normandie.

La Chambre Régionale des Comptes (CRC) note dans son récent rapport des retards et faiblesses du Contrat de projets Etat-Région 2007-2013 de la Haute-Normandie.

Celle-ci note qu’en dépit de sa prolongation d’une année, le CPER (Contrat de Projet Etat-Région) avait pris un retard tellement important que dans tous les cas tout ne pouvait être exécuté dans sa totalité. Le 1er octobre 2013 le niveau d’exécution n’était que de 68%.

Désormais les projets porteront que 5 thématiques : l’enseignement supérieur, la recherche et innovation ; sur les filières d’avenir et l’usine du futur et sur la transition écologique et énergétique. Mais aussi sur la mobilité multimodale ainsi que sur le très haut débit et développement des usages du numérique.

Et le prochain projet du CPER, coordonné avec la région Basse-Normandie, s’établira sur 2 périodes : 2015-2017 et 2018-2020.

On clos cette revue de presse avec une info de Ouest France.

Le journal nous emmène à Belle Ile en Mer puisqu’hier avait lieu, sur le port de Palais, une manifestation. Manifestation qui réunissait une centaine de personnes, tous vêtus de cirés jaunes, venus répondre à l’appel du Comité citoyen.

La cause étant de contrer la volonté de diminuer les rotations maritimes.
Le navire Vindillis a donc été retardé d’une quinzaine de minutes dans sa manœuvre d’amarrage et plusieurs embarcations ont fermé le passage après le départ du navire Bangor.

À ce jour, aucune manifestation est prévue sur la digue Nord et la cale Bonnelle.

Eloïse Weymar