Revue de presse du 23 février 2015

Publié le 23 février 2015

On commence avec Aujourd’Hui en France qui annonce que le Charles De Gaulle est engagé dans les opérations contre l’Etat Islamique.

L’entourage du ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian à indiqué que la France engageait ce matin son porte avion dans les opération de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique en Irak

Les premiers avions de chasse Rafale ont décollé en début de matinée du Charles de Gaulle, à 200 kilomètres au nord de Bahreïn dans le Golfe, en direction de l’Irak.

Ils devaient rejoindre leurs objectifs en une heure et demie de vol environ, soit deux fois moins que depuis la base d’Al-Dhafra, aux Emirats arabes unis, qui est utilisée par l’armée de l’air française.

Le Charles de Gaulle, parti le 13 janvier de Toulon pour une mission d’environ cinq mois, sera engagé pendant plusieurs semaines dans le Golfe, au côté du porte-avions USS Carl Vinson, dans le cadre de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.

Le porte-avions poursuivra ensuite sa route vers l’Inde.

 

On continue avec Paris-Normandie qui revient une nouvelle fois sur l’affaire AIM.

La ministre de l’Écologie Ségolène Royal  était dimanche matin au Mont-Saint-Michel pour assister à la grande marée, Elle en a profitée pour aller à la rencontre de la quarantaine de salariés des abattoirs AIM de Sainte-Cécile dans la Manche qui avaient fait le déplacement.

Une délégation de cinq salariés a été reçue par le directeur du cabinet de la ministre de l’Écologie. Cette dernière a demandé à Danièle Polvé-Montmasson, préfète de la Manche d’organiser une réunion d’information à destination de tous les salariés d’AIM.

À noter que la phrase « Il faut respecter les salariés », a été martelée à plusieurs reprises par Ségolène Royal.

 

On termine avec Ouest France qui publie le décès d’une immense figure de Concarneau.

Le peintre concarnois Jean Le Merdy, second Prix de Rome, Lauréat de la Casa de Velázquezet et peintre de la Marine, est décédé dans la nuit de vendredi à samedi à l’âge de 87 ans.

Passionné de Concarneau et de son port, il a peint de très nombreux tableaux avec cette originalité qui en fait son art, souligne l’historien Michel Guéguen, l’un de ses très nombreux amis.

Ancien professeur d’arts plastiques à l’école des Beaux-Arts de Quimper durant près de trente ans, il aura enseigné, jusqu’à sa retraite, en 1988, à de très nombreux élèves devenus aujourd’hui peintres professionnels.