La revue de presse du Mercredi 13 Mai 2015

Publié le 13 mai 2015

le-jugement-de-la-cour-dappel-attendu-mercredi

On commence avec surement l’épilogue de l’affaire du Bugaled-Breizh qui devrait se jouer aujourd’hui avec l’arrêt de La Cour administrative d’appel de Rennes

Onze ans, cela fait onze ans que cette affaire est en délibérée et onze ans qu’on cherche les raisons de la disparition du chalutier de Loctudy le 15 janvier 2004 au large de la Cornouailles anglaise. L’accident qui a eu lieu alors que le chalutier était en pêche avait fait 5 victimes.
Le résultat présumé et qui doit être rendu par La Cour administrative d’appel de Rennes aujourd’hui devrait sans nul doute, selon Ouest France, aboutir à un non lieu. Ainsi il marquera la fin de cette enquête malgré je cite « les demandes d’investigations complémentaires formulées par les trois avocats des parties civiles ». Cette fin mystérieuse va donc dispatcher toute implication d’un sous-marin britannique ou Hollandais.

Ce résultat met en avant un belle incompréhension puisque en 2008 les juges d’instruction quimpérois ont reconnu l’implication probable d’un sous-marin, alors que ceux de Nantes par la suite qui ont repris l’affaire ensuite, penchent pour la responsabilité de l’équipage.

877036752_B975529154Z.1_20150513061753_000_G2U4G7QM9.1-0

On reste dans le monde de l’opposition avec cette affaire qui touche un entrepreneur de bailleul à qui on réclame 1 millions d’euros.

Pour comprendre il faut revenir en En janvier 2012, quand Arnaud Leblanc un entrepreneur achète à L’EPSM (établissement publique de santé mental) une ferme qui lui fait face. Prix de la ferme 800000 euros, l’ Objectif en faire une résidence pour seniors de haut standing.

Seulement problème , en effectuant des travaux de nivellement du terrain, notre entrepreneur découvre la présence de déchets inertes. Pour s’en débarrasser il doit dépensée 600 000 euros. Se sentant floué, il en informe L’EPSM qui lui déclare je cite « que les travaux sont à la charge du propriétaire. » L’affaire aurait pu en rester là, quand on achète il y a toujours des risques aurait-il pu se dire.
Seulement L’EPSM estime, pour des raisons pour le moment peut compréhensible, avoir bradée la ferme et réclame au Bailleulois un million d’euros supplémentaire, tout ça en accord avec la loi. Premier coup de massue pour notre entrepreneur. Il n’est  pas au bout de ses peines puisque
une seconde décharge, enfouie sous la première est découverte avec je cite  » des tonnes de déchets pollués ».
Résultat n’achetez pas sans avoir sondé le terrain.

cantona-bis-630x0

Et enfin on termine avec un ancien Footballeur en tournage en seine-maritime, à Tréport.

 

Le fameux « Kong Eric », Eric Cantona pour les moins spécialistes était sur la place et la plage du Tréport, hier, pour le tournage d’une publicité. Les riverains amateur de football ont du être tout étonnés de voir la célèbre star du ballon rond déambuler pour une pub de bière, c’est ce que relate du moins Normandie actu. Comme depuis le début de sa carrière Eric cantonna apparaît toujours quand on ne l’attends pas alors jetez un coup en passant près de chez vous on ne sait jamais.