La revue de presse du Mardi 5 Mai 2015

Publié le 5 mai 2015

image_content_general_18773351_20150504223322

Avant la fusion des directions de Haute et Basse-Normandie programmée au 1er janvier 2016, Pôle emploi Haute-Normandie livre son plan d’actions pour l’année en cours.

C’est pas la forme ! Taux de chômage supérieur d’un point à la moyenne nationale, un chômage de longue durée qui insiste lourdement. La Haute-Normandie est un des mauvais élèves des régions française selon paris-Normandie. Face à cette situation, soulevée par le préfet de Région, Pierre-Henry Maccioni, l’État se mobilise avec Pôle emploi et ses partenaires.
Ce qu’il faut dire c’est que La situation est certes encourageante pour les jeunes, avec une baisse des demandeurs de 1,3 % en février, et de 3,2 % sur un an. Par contre pour les seniors, la situation ne s’améliore pas. D’où un plan d’actions mené conjointement avec la Région Haute-Normandie. »

Comment agir alors ?
En dématérialisant l’inscription des demandeurs. Soit une mise en avant d’un système web qui permet moins de déplacement des et concerne 2200 demandeurs pour le moment. Ainsi cela libère du temps aux conseiller pour de suivre des demandeurs plus éloignés de l’emploi, sans formation ou chômeurs de longue durée.
Ces derniers pourraient trouver une solution dans les besoins de mains-d’oeuvre puisque
Pour cette année 2015, l’enquête sur ces besoins met en avant 27 315 intentions d’embauches manifestées par les employeurs.

les-facs-de-louest-sont-elles-trop-dispersees

Les universités de l’Ouest ont un bon potentiel scientifique, mais elles sont géographiquement dispersées.

La question que pose Ouest France est Quelle stratégie les universités de l’Ouest français adopteront-elles prochainement si elles veulent obtenir le prochain Idex , le label d’Investissement d’avenir, et d’initiatives d’excellence
Soit 17,5 millions d’euros par an et une labellisation qui implique une reconnaissance internationale.

Le jury composé de chercheurs à l’international a rendu ses notes et ses appréciations
les points forts du projet de l’université Bretagne – Loire est sa force scientifique. Ainsi que je cite « le focus sur la transdisciplinarité (compréhension de la complexité du monde moderne) et l’innovation
Coté mauvaise appréciation : La dispersion géographique puisque je cite :
« Le modèle fédéral proposé n’est pas propice à la construction d’une entité mondiale avec une grande visibilité internationale.

2139780279_B975457435Z.1_20150504175529_000_GNB4EK55T.1-0

Enfin pour terminer Boulogne-Sur-Mer vient de voir arriver un petit nouveau dans ses kiosques…

Effectivement Après diverses publications toutes disparues, un nouveau magazine intitulé sobrement « Boulogne-sur-Mer » vient d’apparaître . Entièrement dédié à l’activité du port et son histoire, ce magazine est édité par l’association « Gesoriacum-Bononia » spécialisé dans l’étude de l’histoire boulonnaise .
Dans le premier numéro on y retrouve l’edito du Journaliste retraité, Daniel Tintillier. Plusieurs sujets y sont exposées comme : les aéroglisseurs, le paquebot Mariette-Pacha, ou b encore l’histoire de Britannia…

Un second numéro est prévu en juillet….

Raphaël Wagner