La revue de presse du Lundi 27 juillet 2015

Publié le 27 juillet 2015

Rouen semble gagner contre  Caen pour être la capitale de la nouvelle Normandie

image_content_general_19178465_20150726192705

Selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche, 54 % des Français souhaitent voir Rouen devenir la capitale de la grande Normandie.

Les réactions ne se sont pas faites attendre.

Alexis Ringot, jeune conseiller municipal d’opposition a réagit tout en euphorie déclarant que « Rouen possède une image plus nationale que Caen, pour cette Normandie d’une envergure internationale ». La suite c’est le préfet réunificateur de la Normandie, Pierre-Henry Maccioni qui va la donnera en rendant  ses préconisations sur la réorganisation des services de l’État avant la fin juillet.

 

 

Côte d’Opale : un fond d’investissement se constitue pour soutenir l’économie maritime

1356162120_B976146657Z.1_20150725143353_000_GCH4OR172.1-0

La mer peut avoir de l’intérêt : c’est du moins ce qu’ont fait savoir des investisseurs qui souhaitent soutenir l’activité économique du littoral.  (Source La Voix du Nord) Ils placeront donc de l’argent dans des projets auxquels ils croient.

–> Pourquoi ?

Il devient urgent de renouveler la flottille de pêche, plus moderne, rentable, la moins énergivore possible. Un problème se pose cependant : pour que tout ceci soit jugé « eurocompatible », l’argent devrait venir d’investissements privés, les aides publiques pour le renouvellement des bateaux étant interdites par Bruxelles.

–> Comment va-t-il fonctionner ?

Ce fonds, baptisé Opale Litto Invest investira l’argent de ses clients dans des entreprises qui en gagnent. Les investissements, iront de Dunkerque au sud de Berck, et cibleront un large spectre de l’économie maritime tel que la Pêche, construction navale, énergies marines renouvelables…

–> Qui pourra investir ?

Le particulier ne pourra pas investir directement dans ces fonds. Il est destiné aux investisseurs institutionnels à qui l’on promet un taux de retour sur investissement à hauteur de  10 à 14 % au bout de 8 ans. L’objectif est de lever 10 M € sur trois ans auprès des privés et des collectivités.

Bon vent à la cote d’opales..

Les frelons asiatiques font du tourisme à Rennes

Image-1024-1024-125734

« Un fort bruissement c’est sûrement votre son de l’été. Mais au lieu de danser, c’est en vous piquant qu’il vous fera bouger. » Oui les frelons asiatiques sont des touristes qui ne sont pas les bienvenus à Rennes cet été.

Selon Ouest-France, une centaine de frelons asiatiques auraient été repéré dans les environs de la ville de Rennes.

A savoir, ses piqûres sont aussi dangereuses que celles d’un frelon européen. Par contre il se montre particulièrement agressif quand on s’approche de son nid…C’est pourquoi si vous tombez sur un nid de frelons asiatiques ? Ne tentez pas de le détruire vous-même quelle que soit sa taille. Prévenez votre ville qui fera appel à des sociétés spécialisées.