REVUE DE PRESSE DU JEUDI 8 JANVIER 2015

Publié le 8 janvier 2015

On commence avec une information de Paris Normandie qui aujourd’hui se renomme exceptionnellement Charlie Normandie.

Journée de deuil national, une décision rarissime puisque c’est seulement la cinquième fois qu’il est décrété en France sous la Ve République. Recueillement aujourd’hui à 12 h dans tous les bâtiments publics (François Hollande se rendra d’ailleurs à la préfecture de police, à Paris), drapeaux en berne durant trois jours. Face à l’immense émotion provoquée hier matin par un acte « d’une exceptionnelle barbarie », comme il l’a dit en se rendant sur les lieux de l’attentat contre Charlie Hebdo.

Dans une allocution d’un peu plus de quatre minutes, François Hollande a appelé l’ensemble de la nation à se recueillir après la mort de douze personnes (onze hommes et une femme), dont des journalistes, des dessinateurs de presse de grand talent et deux policiers. Ils sont morts parce qu’ils défendaient la liberté. « Ces hommes et cette femme sont morts pour l’idée qu’ils se faisaient de la France, c’est-à-dire la liberté  »

François Hollande réunira aujourd’hui les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, ainsi que «les forces représentées au Parlement ». Au travers cette réunion, François Hollande veut « monter notre commune détermination ».

On note que Ouest France titre de son coté « Nous ferons face. » et que La Voix Du Nord titre « Insoumission ».

 

On termine avec une information plus légère du journal Le Monde

Dix ans après les premières découvertes d’un grand site d’épaves byzantines à Istanbul, les deux équipes internationales qui les ont étudiées viennent de publier leurs premiers résultats. Au total, elles ont dénombré et analysé pas moins de trente-sept. De mémoire d’archéologue, jamais autant de bateaux anciens de la fin de l’Antiquité au Moyen Âge n’avaient été mis au jour dans un même site.

C’est une découverte comme on n’en fait que très rarement, avec des épaves particulièrement bien préservées, qui donnent un large aperçu de la construction navale de l’époque : petits caboteurs, bateaux de pêche, gros navire de commerce et même, fait rarissime, des galères, les premières de l’époque byzantine. Tout cela au cœur d’une des principales villes de la Méditerranée à l’époque Constantinople.