Revue de Presse du 24 novembre 2014

Publié le 24 novembre 2014

hydrolienne

Une hydrolienne dans le Golfe du Morbihan.

Hier, la ministre Ségolène Royal disait être favorable pour un projet d’hydrolienne dans le golf du Morbihan.

Dans le cadre d’une visite d’officialisation de la création du Parc nature du Golfe du Morbihan, la ministre de l’écologie et du développement durable a fait savoir sa volonté de mandater un cabinet d’étude. Ce cabinet aura pour objectif d’installer une hydrolienne au niveau du courant de la Jument à Séné.
Ce courant a la particularité d’être un des plus forts d’Europe. Situé entre l’Ile de Berder et l’Ile de la Jument, il peut atteindre les 9 nœuds très facilement.

Le Journal Ouest France souligne que ce barrage naturel a un potentiel exceptionnel. Une hydrolienne à cet emplacement pourrait produire de l’électricité pour une commune entière de 2500 habitants.

 

Matthias Fekl met au centre des attentions les PME.

Ouest France annonce qu’aujourd’hui Matthias Fekl, secrétaire d’Etat au Commerce extérieur et au Tourisme participe au lancement en Normandie de l’association InnovENTE-E.

Le but de cette association est de mettre en avant les PME innovantes en créant des programmes de formation pour que par la suite elles s’internationalisent.
Identifier les besoins des entreprises, leurs problèmes, trouver des solutions et des partenaires, telles sont les ambitions du secrétaire d’Etat au Commerce Extérieur et au Tourisme.

 

La compagnie calaisienne My Ferry Link réclame sa survie.

La voix du Nord nous informe que la compagnie calaisienne My Ferry Link plaidera sa cause devant le Competition Appeal Tribunal.
En effet tant que la compagnie de bateaux appartient à l’Eurotunnel, son accès au port de Douvres lui est interdit.

La Competition and markets authority, l’équivalent de notre autorité de la concurrence, considère qu’il n’y a pas eu de rupture d’activité entre la compagnie SeaFrance, liquidée en janvier 2012 et My Ferry Link.

Ce qui est totalement contesté par SeaFrance.

L’affaire risque de faire encore parler d’elle quelque temps…

Eloïse Weymar