revue de presse du 20 février

Publié le 20 février 2015

Paris – Normandie annonce que l’affaire AIM n’est pas terminée.

C’est la douche froide pour les salariés des Abattoirs industriels de la Manche, en redressement judiciaire depuis le 6 janvier dernier. Trois offres de reprises ont été déposées à la date butoir du mercredi 18 février minuit mais elles ne conserveraient que 235 salariés sur 600.

L’abattoir de Sainte-Cécile est en grève depuis 1 h du matin. Les salariés d’Antrain doivent se prononcer demain vers 12 h.

L’audience du tribunal de commerce de Coutances, statuant sur les offres de reprise, a été fixée au 6 mars.

 

On continue avec une information de Ouest France qui concerne les grandes marées à Saint-Malo.

Ils sont quelques-uns à avoir fait le déplacement dès ce vendredi matin pour assister au spectacle des grandes marées, avec un coefficient de 116 pour une pleine mer à 08 h 03.

Le spectacle devrait être plus important ce soir (coefficient 118 à 20h37) et samedi matin (coefficient 117 à 08h47).

La Ville a disposé de gros sacs de sable à des endroits stratégiques pour éviter les inondations.

 

Ouest France annonce que le délai juridique pour enlever le Calypso prend fin le 12 mars.

La cour d’appel a donné deux mois à la fondation Cousteau pour retirer le navire des chantiers Piriou à Concarneau.

Interrogée par la rédaction de Ouest France, la fondation Cousteau n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. Pierre-Yves Cousteau, fils de Jacques-Yves Cousteau, déclare dans un message publié sur sa page Facebook que l’équipe Cousteau « travaille sans relâche à la recherche d’une solution. » Il envisage même « de lancer un appel international aux dons. »

La Calypso est arrivée de La Rochelle à Concarneau en 2007 pour être rénovée par les chantiers Piriou. Les travaux ont été interrompus en 2009 suite à divers différends entre le chantier et l’équipe Cousteau.