La Revue de Presse du Vendredi 18 Septembre 2015

Publié le 18 septembre 2015

Retrouvez la Revue de Presse tous les jours à 9h50 sur La Radio de la Mer/Programme OÜI FM

Des migrants retrouvés dans un camion dans les Côtes-d’Armor

C’est dans tous vos journaux ce matin. Mais les informations les plus fiables nous viennent de Ouest France. Selon le journal, le camion transportait des familles syriennes et iraniennes. Des enfants de 1 et 3 ans étaient du convoi. Ils voyagaient depuis l’Italie au milieu de boites de chocolats. La température de la remorque ne dépassait pas 14 degrés. C’est le conducteur qui a donné l’alerte. Il a entendu frapper à la porte de la remorque mais n’a pas voulu ouvrir seul. De toute façon la porte était plombée pour préserver la marchandise. Plusieurs salariés de la plateforme de magasins dans laquelle il venait d’arriver l’ont donc aidé à faire sauter les plombs. Une fois la porte ouverte, c’est là qu’ils ont vu les individus. La police est immédiatement prévenue. Viennent ensuite les pompiers et le SAMU pour examiner les sept adultes et les deux enfants qui ont fait ce long voyage dans le froid. L’urgence a ensuite été de trouver un interprète pour auditionner les adultes. Et bien sûr, de leur trouver un logement au plus vite.

Les habitants de Haute-Normandie consomment trop de somnifères et d’anxiolytiques

C’est dans Normandie-Actu.fr ce matin. On apprend que l’Assurance maladie Haute-Normandie a lancé une campagne pour lutter contre la surconsommation de somnifères et d’anxiolytiques dans la région. Le but est, selon le journal, d’informer sur les dangers d’une consommation élevée à long terme. C’est surtout auprès des personnes âgées que l’assurance maladie tire la sonnette d’alarme. Plus de 40% des plus de 75 ans en consomment et presque 16% d’entre eux suivent des traitements de plus de 12 semaines. Normandie-Actu.fr nous rappelle qu’il est prouvé scientifiquement qu’une utilisation trop longue de ces traitements occasionne des troubles de la mémoire, de la vigilance, du comportement, des chutes, une dépendance physique et psychique ou encore des accidents.

Douze femmes vont faire le tour de l’île de Sein à la nage

C’est Ouest France qui nous raconte ce matin l’histoire des « Givrées », un collectif de femmes qui organise des évènements pour lutter contre le cancer du sein. Elles seront douze à se relayer dimanche pour faire le tour de l’île de Sein, soit 8 km dans l’eau. On apprend que ces femmes ont déjà fait l’ascension d’un sommet du Mont Blanc, parcouru l’étape de l’Alpes d’Huez à vélo. Le journal précise que leur objectif est de toujours se dépasser, « à l’image des femmes qui luttent contre la maladie ». Chacun de ces défis est aussi l’occasion d’une collecte de dons pour la recherche contre la maladie via l’association « Le cancer du sein, parlons-en ». Une fois le défi relevé dimanche, elles poseront pour leur traditionnelle photo en soutien gorge rose.