La Revue de Presse du Mardi 8 septembre 2015

Publié le 8 septembre 2015

La Revue de Presse, c’est tous les jours à 9h50 sur La Radio De La Mer/Programme OÜIFM

Les buralistes sont en grève aujourd’hui

Non au paquet de cigarettes neutre et à 10 euros ! C’est ce que veulent faire entendre les quelques 26 000 buralistes français toute la journée. Un tiers des bureaux de tabac devraient être fermés aujourd’hui en signe de protestation. Interrogée par Le Télégramme, Odile Le Ny, la présidente des buralistes des Côtes-d’Armor, a critiqué un paquet neutre qui va « défigurer les linéaires, dégrader les points de vente et augmenter la distorsion de concurrence avec les pays qui ont refusé de le mettre en place ». Le site Normandie-Actu nous informe que les buralistes du Calvados se sont retrouvés ce matin à Caen à 9 heures et qu’un rassemblement aura lieu à Sainte-Marie-des-Champs en Seine-Maritime à 10 heures. Pour rappel, le paquet neutre à 10 euros a pour objectif de faire baisser de 10 % la consommation de tabac d’ici à 2020.

L’école en Breton se porte bien en cette rentrée

« Les bons comptes de Diwan » titre ce matin Le Télégramme en référence au réseau d’école en langue bretonne qui affiche 6% d’élèves de plus en cette rentrée. Satisfaite, la directrice du réseau, Anna Vari Chapalain, a indiqué au journal que, du Finistère à l’Ille et Vilaine en passant par les Côtes-d’Armor et le Morbihan, « tous affichent une hausse plus ou moins sensible en maternelle et primaire ». Du côté des collèges et lycées, la tendance est similaire. « Il y a même peut être trop d’élèves ». Le journaliste nous informe que « le site de Carhaix dans le Finistère est sur le point de craquer ». Seul point noir, il manque encore des profs de sport et de français dans les établissements de Guissény dans le Finistère et de Plésidy dans les Côtes-d’Armor.

On termine avec un réseau social créé par deux jeunes bretons

A l’occasion de la journée de lancement de leur nouvelle application, Ouest France consacre ce matin tout un article à Grégoire et Amine, tous les deux à l’origine de Peuplade, un réseau social qui s’est donné pour objectif de créer du lien entre voisins. « Lancer des cours de théâtre, des soirées poker, prévoir un apéro, un café littéraire ou encore aller se balader avec des animaux », bref, « C’est la fête des voisins toute l’année ! » a déclaré Grégoire à Ouest France en précisant que ce réseau permet aussi aux habitants d’une même « Peuplade » – comprenez quartier – de se rendre des services comme « garder un chat ou un chien pour le week-end ou encore se prêter des outils pour bricoler… ». Le lancement officiel, c’est aujourd’hui, mais Peuplade a testé sa formule pendant quelques mois et revendique déjà 3000 adeptes.