La revue de presse du mardi 7 Avril 2015

Publié le 7 avril 2015

 

La fronde des parents d'élèves contre la nouvelle carte scolaire en Seine-Maritime

La fronde des parents d’élèves contre la nouvelle carte scolaire en Seine-Maritime

la nouvelle carte scolaire de Seine-Maritime déclenche un vent de fronde.

Une Désolation.  Après le vent de colère, provoqué par le déclassement de certaines écoles en zone d’éducation prioritaire, c’est la nouvelle carte scolaire qui provoque cette fois l’ire des parents d’élèves et des syndicats d’enseignants selon Paris-Normandie. Plusieurs écoles ont déjà été bloquées en Seine-Maritime ces derniers jours par des parents d’élèves qui dénoncent les fermetures de classes annoncées par l’Inspection Académique de Seine-Maritime.

Au total, 58 classes fermeraient en élémentaire, 39 en maternelle et 25 en regroupement pédagogique dans les campagnes. Les ouvertures, elles,  concerneraient 16 classes élémentaires 5 maternelles et 2 en RPI.

« Nous démarrons la carte scolaire 2016 avec moins 46 enseignants », résume le délégué syndical Marceau Privat .

Avec les fermetures, certaines classes se retrouveraient ainsi à +28 élèves hors REP et + 25 en REP pour la maternelle.

 

Avec 26 951 emplois salariés par an dans le Finistère, l’agriculture est un secteur économique majeur. 

Une proposition. Effectivement Le Finistère est un département majeur en matière de productions agricoles selon Ouest France. Il occupe même les premiers rangs en France dans l’élevage laitier ou encore la production porcine. et bien il propose à la population finistérienne des perspectives d’emplois saisonniers ou durables  dans le monde de l’agriculture.

Alors Ces perspectives ont été rendu possible grâce à l’entente entre Pôle emploi et l’association AEF qui travaillent main dans la main pour mettre en relation employeurs du monde agricole et demandeurs d’emploi. Cette union  a été renforcé par une convention qui les lie depuis 1992.

Les demandeurs d’emploi ou personnes en reconversion pourront même  « tester » les métiers de l’agriculture via le dispositif Adema, qui propose un stage de 22 jours de découverte professionnelle.

Un ancien chalutier achève sa transformation pour trouver une seconde vie, artistique cette fois.

Une Reconversation. Avec B.O.A.T, pour Boat of artistic research trip, qui est un projet visant, pour l’École européenne supérieure d’art de Bretagne (Eesab), à affréter un navire à vocation artistique et pédagogique. Le but avoir une plateforme de travail allant à la rencontre d’autre territoire, culture.

Le projet à mis son dévolu sur « Le Grand Largue », un ancien chalutier, a été est mis à la disposition de l’école . Avec ses seize mètres de long, il pourra accueillir douze personnes durant des campagnes à durées variables.

Le bateau larguera bientôt les amarres depuis Lorient direction l’Aber Wrac’h pour les Rencontres du Design de la Transition. Ensuite,  il voguera en fonction du vent des marée et de ses pensées artistiques.

Sport :  la demi-final de coupe de France entre Auxerre et Guingamp aura lieu ce soir à 20h45. Les bretons auront pour objectif d’atteindre pour la seconde fois consécutive la finale après leur victoire l’année dernière sur leur voisin rennais.

Raphaël Wagner