La Revue de Presse du Mardi 1er septembre 2015

Publié le 1 septembre 2015

C’est la rentrée pour plus de 12 millions d’élèves ce matin en France dont plus de 614 000 en Bretagne. Quels sont les grands changements de cette rentrée 2015 ? 

Pas de grand bouleversement pour les collégiens cette année mais surtout pour les maternelles. C’est Le Télégramme qui ce matin nous propose un état des lieux de ce qui change cette année. L’arrivée de nouveaux programmes en maternelle qui feraient la quasi-unanimité selon le quotidien. Le journaliste explique que « la maternelle est enfin considérée comme un cycle à part entière et non plus comme l’antichambre du CP ».

Autre nouveauté, une application mobile contre les absences. Les parents pourront consulter à distance si leurs enfants font l’école buissonnière. Appelée « Téléservice vie scolaire », elle sera utilisable dans cinq académies dont celle de Rennes.

Cette rentrée marque également la fin des zones d’éducation prioritaires (ZEP), désormais remplacées par les réseaux d’éducation prioritaires. L’objectif : réduire à moins de 10 % les écarts de réussite scolaire entre les élèves de l’éducation prioritaire et les autres. Au total, la Bretagne compte 18 REP contre 20 ZEP précédemment.

Le Belem quitte le port de Fécamp aujourd’hui

Passé par l’Irlande, les Pays-Bas puis Dunkerque, le fameux navire construit en 1896 a fait escale pendant quatre jours dans la cité des Terre-Neuvas. 2 500 visiteurs ont eu l’occasion de le visiter ce weekend. Paris-Normandie nous raconte que les 16 membres de l’équipage ont pu répondre à toutes les questions sur la vie et les modifications du navire depuis sa construction il y a presque 120 ans. De cargo à voilier de luxe pour un duc anglais en passant par navire-école pour de jeunes orphelins italiens à une fonction de caserne, le Belem a connu plusieurs vies. Après Fécamp qu’il quittera donc aujourd’hui, le Belem prendra la mer vers Saint-Malo, en passant par Cowes, sur l’île de Wight.

Et on termine avec l’accord de sortie de crise signé hier soir par tous les acteurs du dossier My Ferry Link

C’est La Voix du Nord qui fait ce matin écho à l’accord trouvé hier soir entre la SCOP SeaFrance, le groupe Eurotunnel et le groupe DFDS. Tous ont signé cet accord qui prévoit la création de 402 emplois par Eurotunnel et DFDS ainsi que le versement d’une indemnité pour les salariés qui seraient encore sans emploi au 1er janvier 2016. Le paiement des salaires du mois d’août, qui était un point sensible dans les négociations, sera assuré par le liquidateur de la SCOP SeaFrance. Les navires, notamment le Berlioz et le Rodin, étaient immobilisés et occupés dans le port de Calais depuis le 29 juin dernier. Ils seront restitués demain à 9h.