La revue de presse du Mardi 11 Février

Publié le 11 février 2014

On entame cette revue de presse un article du journal Ouest France. Pollution au mazout. Les communes les plus touchées seront indemnisées, c’est ce qu’a indiqué hier le ministre de l’écologie Philippe Martin. Les communes du littoral Atlantique les plus touchées par l’arrivée de boulettes d’hydrocarbures sur leurs plages après les récentes tempêtes pourront être aidées financièrement, même si le plan Polmar, un plan d’intervention déclenché en cas de pollution marine importante, n’a pas été déclenché.

 

Un mot de sport avec un article du journal Paris Normandie. Les JO de Sotchi et les premières médailles françaises hier.  Une course : deux médailles. Martin Fourcade est devenu champion olympique de poursuite et remporte donc la médaille d’or. Jean-Guillaume Béatrix a réalisé une performance exceptionnelle pour remonter de la 14e place, au départ, et apporter le bronze à la France. Au programme de ce mardi, notamment, la poursuite 10 km dames en biathlon, à 16 h, avec Anaïs Bescon, Marie Dorin Habert et Anaïs Chevalier.

 

Et puis on termine sur une news insolite qui va faire plaisir aux comptes bancaires des hommes, mais qui devrait déplaire à certaines. Si vous ne résistez pas face à la tentation d’acheter une robe à la mode ou que vous craquez devant des escarpins hors de prix qui viendront compléter votre collection déjà imposante mesdames, méfiez vous d’un cadeau de la Saint Valentin qui se nomme l’iBag. Une société de crédit australienne vient de développer un sac à main intelligent destiné aux  intoxiquées du shopping.  Pour éviter les « quartiers chauds » où les magasins titillent les pécheresses aux poches percées, des diodes activées par un GPS s’allument dans votre besace. Si cette alerte lumineuse ne vous convainc pas de dévier votre route, un SMS est envoyé automatiquement à une personne dite « responsable » pour le prévenir de votre intention de commettre « l’irréparable ». Votre sac peut même se verrouiller à la demande lors de périodes « dangereuses » comme aux pauses de midi et à l’heure de sortie des bureaux.