La revue de presse du Lundi 3 Février

Publié le 7 février 2014

On commence cette revue de presse du début de semaine avec un article du journal Paris Normandie. Les données personnelles de 800 000 clients Orange piratées. L’opérateur téléphonique a été la cible d’une intrusion informatique le 16 janvier. Les mots de passe n’ont pas été piratés. Les données récupérées sont principalement les noms, prénoms et adresses postales des clients, ce qui peut faciliter le piratage via email qui vise à recueillir des informations confidentielles (codes d’accès ou mots de passe) via l’envoi de messages électroniques censés provenir des banques ou opérateurs, les victimes trompées par la qualité supposée de l’expéditeur fournissent elles-mêmes leurs propres données personnelles. Les services techniques ont mis fin à l’intrusion et Orange a déposé plainte.

 

On poursuit avec un article du journal Ouest France où la carte de vigilance est passée au jaune. Météo-France a mis fin hier soir à l’alerte orange qui subsistait dans trois départements du Sud-Ouest. L’épisode avait démarré vendredi, entraîné par la combinaison d’une dépression au nord des îles britanniques et de très forts coefficients de marée saisonniers et a touché onze départements de la façade Ouest. Samedi soir, des vagues mesurant jusqu’à 14 mètres ont été observées en Mer d’Iroise, face à la rade de Brest. Météo France note cependant que le littoral reste dans un contexte de grandes marées hivernales et se trouve fragilisé avec des risques de submersions sur les parties exposées ou vulnérables.

 

Nous partons dans le pacifique pour cette news insolite. José Ivan, un naufragé mexicain affirme avoir dérivé dans le Pacifique pendant 13 mois. Il a embarqué à bord d’un patrouilleur en direction des îles Marshall où il doit subir des examens médicaux. Il affirme avoir quitté le Mexique le 24 décembre 2012 pour aller pêcher le requin. Les circonstances dans lesquelles l’homme s’est retrouvé à la dérive, sur un bateau à moteur de 7 mètres restent difficiles à établir. Des interrogations demeurent aussi sur les conditions du décès de son compagnon de pêche il y a quelques mois. Selon son interprète, l’homme est incapable de se souvenir précisément de son errance. Il aurait survécu en mangeant des tortues, des oiseaux et du poisson et en buvant du sang de tortue lorsqu’il ne pleuvait pas