La revue de presse du Jeudi 6 Février

Publié le 7 février 2014

Cette revue de presse commence avec un article du journal Le Télégramme sur la loi famille. Jean-Marc Ayrault a assuré hier soir sur France 2 que le gouvernement était disposé à « examiner sans tarder » certains aspects du futur projet de loi famille, dont le report à au moins 2015 a entraîné des critiques dans la majorité. Cette loi envisageait entre autre une une pré-majorité à 16 ans, de fournir un statut aux beaux-parents afin de faciliter la vie quotidienne des familles recomposées ou bien concernait une simplification de l’adoption simple et l’accès aux origines des enfants nés sous X.

 

 Après la tempête Petra, il faut se préparer à un nouveau coup de tabac pour cette nuit, assez violent et durable selon un article du journal Ouest France. Une nouvelle dépression tempétueuse va se rapprocher de nos côtes dès cet après-midi, selon Météonews. Les vents vont alors se renforcer sur toute la façade ouest. Mais c’est surtout en soirée et dans la nuit que les rafales vont nettement s’accélérer sur un très large quart nord-ouest. La nouvelle tempête qui approche s’appelle Qumaira. Les rafales les plus fortes pourront alors atteindre 80 à 100 km/h dans les terres. Près des côtes, les bourrasques culmineront souvent entre 110 et 130 km/h, voire 150 km/h. Le phénomène « vagues submersions » sera marqué par le déferlement de fortes vagues associé à des hauteurs d’eau encore importantes, précise Météo-France. La prudence sera bien évidemment de rigueur et les sorties en mer fortement déconseillées.

 

Et pour terminer on s’envole en Italie pour la news insolite. Giovanni Cafaro, chômeur depuis 6 mois, pourrait bien avoir trouvé un business très rentable. Si vous en avez marre de patienter des heures à La Poste, à la banque ou à votre caisse d’allocations, Giovanni fait la queue à votre place  pour dix euros par heure. Disponible du lundi au dimanche, tant la journée que le soir, il se présente comme un « professionnel estimé et sérieux ». Il compte d’ailleurs embaucher d’autres chômeurs pour l’assister.