La revue de presse du Jeudi 16 Avril 2015

Publié le 16 avril 2015

 

un-homme-en-garde-vue-apres-le-meurtre-dune-fillette

Une fillette de 9 ans a été enlevée puis retrouvée sans-vie mercredi à Calais.

Tout a commencé à 15h30 selon Ouest France, Quand les policier ont été alertés à la suite de la disparition d’une enfant dans le centre de Calais.

C’est au alentour de 17h que le corps, sans vie, de Chloé a été découvert  à proximité d’une voiture immatriculé en Pologne.

Vers 18 heures, une patrouille de CRS interpellait un homme âgé de 38 ans, de nationalité polonaise, qui se trouvait à proximité des lieux. « Immédiatement arrêté, il était placé en garde à vue « , a précisé le parquet. Cet homme, fortement alcoolisé au moment de son interpellation, a « un lourd passé judiciaire » selon une source proche de l’enquête.

Selon la sénatrice-maire de Calais, Natacha Bouchart, Le parquet de Boulogne-sur-Mer envisage « d’organiser une conférence de presse »afin de donner plus d’information.

 Des informations, la voix du nord en a apporté en relatant les récits des habitants du quartier du petit-Courgain

C’est donc 15h30, alors que la fillette de 9 ans était entrain de jouer sur une aire de jeu que la scène c’est déroulée.
En faite l’agresseur a profité je cite « d’un moment où l’enfant s’est retrouvée seule pour se jeter sur elle. » affirme le fils d’une voisine. Toujours selon la même personne l’homme a transporté la fillette jusque dans sa voiture tout en la brutalisant.Un passant aurait tenté de s’interposer mais la détermination de l’individu l’ a stoppé dans son action. La suite on la connait.

La famille de Thierry Morfoisse, chauffeur mort en 2009 à Binic (Côtes-d’Armor) après avoir déchargé des algues vertes, a ce mercredi fait appel du refus de contre-expertises.

En décembre dernier, le juge d’instruction du pole santé de Paris qui instruit le dossier Morfoisse  refusait les contre-expertises demandées par la famille du défunt selon Ouest France.
À la demande de cette dernière et de son comité de soutien, leur avocat, Me François Lafforgue, a réitéré ce mercredi la demande de contre-expertises devant la chambre de l’instruction en faisant appel du refus formulé en décembre.
La décision a été mise en délibéré au 27 mai prochain.

Normandie. A 23 ans, il s’offre un château !

« En passant ma première nuit au château, j’ai eu cette impression d’être arrivé chez moi. Comme lorsqu’on part plusieurs mois de sa maison et que l’on retrouve tout de suite ses automatismes. » a déclaré dans Ouest France Guillaume Garbe. Ce jeune homme de 23 ans vit au château de Carneville, dans la Manche, depuis juillet 2012. Un monument du XVIIIe siècle à qui il donne une seconde jeunesse. Pour information ce lieu contient un  bâtiment principal de  900 m2, de dépendances de 2 000 m2, d’un parc de 7 hectares et des haies longues de 2,3 km à tailler deux fois par an… Les chantiers ne manquent pas pour le jeune homme.

 

Raphaël Wagner