La revue de Presse du 9 mars 2015

Publié le 9 mars 2015

scrutin

 

Les prochains scrutins départementaux pourraient bien être historiques dans le Nord-Pas-de-Calais.

 

C’est en effet ce qu’annonce la Voix du Nord puisque tous les inscrits sont appelés à élire un binôme homme-femme de conseillers départementaux.

Cependant ce qui inquiète le politologue Christian-Marie Wallon-Leducq c’est bien la montée du parti du Front National, qui pourrait nous surprendre à gagner plus de 4 cantons. Notant que l’abstention sera une fois de plus partie remise, selon lui le FN pourrait arriver en tête très souvent.

La droite aurait d’assez bonnes chances de remporter les élections départementales dans le Nord, en tous cas plus que dans le Pas-de-Calais, où le FN semble bien apprécié.

Quant au PS, il semblerait qu’il ne soit pas assez uni. Mais dans tous les cas, selon le politologue, ce scrutin est exceptionnellement imprévisible. Le FN pourrait en effet remporter le département du Pas-de-Calais alors qu’il était de gauche auparavant.

Ceci étant dit, toutes ces paroles se basent sur un sondage de moins d’un millier de personnes, rappelle le journal.

 

Paul Hignard répond aux critiques du propriétaire de son bateau.

 

Le journal Ouest-France rappelle quelques faits.

Jeudi dernier, le propriétaire du bateau sur lequel Paul Hignard avait navigué pour la course de la Route du Rhum, postait un communiqué sur Facebook. Ce communiqué indiquait clairement que Paul Hignard avait abandonné le bateau à Pointe-à-pitre alors qu’il aurait dû être rapatrié le 1er février, à la Trinité-sur-mer.

C’est donc au tour du jeune skipper de s’exprimer, lui aussi, dans un communiqué. Il affirme ne pas avoir abandonné le bateau et que son retour en cargo n’était en aucun cas prévu. Et termine en expliquant qu’il est actuellement à la recherche de solutions financières en vue de dédommager son propriétaire.

 

Pendant ce temps à Calais, les migrants attendent toujours.

 

Ils ont fuit la guerre et sont désormais parqués à Calais dans le but d’atteindre l’Angleterre.

Ouest-France affirme qu’en avril un lieu d’accueil leur sera ouvert en dehors de la ville où 1 500 personnes pourront s’y réfugier.

Mais comment atteignent-ils l’Angleterre ? Et bien par camion. 6000 camions traversent chaque jour la Manche, l’occasion pour eux de les suivre.

Aujourd’hui le nombre de migrants a baissé mais en décembre dernier leur nombre battait tous les recors. Ils étaient près de 2500 à Calais. Et quand la pression devient forte, les autorités britanniques et françaises desserrent les vis. Il est donc plus aisé pour eux d’atteindre l’Angleterre.

 

Eloïse Weymar