La revue de presse du 8 décembre 2014

Publié le 8 décembre 2014

Le marin

 

Aujourd’hui aura lieu l’élection du marin de l’année.

C’est en effet ce qu’annonce Ouest France.

Aujourd’hui lundi et comme chaque année, a lieu la désignation du marin de l’année.

C’est un jury de spécialistes qui nommera celui ou celle qui succédera à Franck Cammas.
Cette décision se fera ce midi dans un restaurant du 6ème arrondissement de Paris sous la présidence de Bruno Troublé, fondateur de la coupe Louis-Vuitton.

Et là où la décision risque d’être houleuse, selon Ouest France c’est entre le duo Besson/Riou, Peyron et Picon, puisqu’on parle ici de la crème de la crème.

 

Le salon du Nautisme s’est ouvert vendredi.

Et les havrais étaient bien présents rapporte Paris-Normandie.

S’étaient réunis les petits navigateurs, les marins confirmés mais aussi les passionnés du monde maritime. Comme chaque année le salon accueille environ 250 000 visiteurs.

Cette année beaucoup de professionnels se sont déplacés à Paris. Parmi eux une cinquantaine de normands.

Ce salon sert aux professionnels non seulement à vendre mais aussi à prendre en compte les réactions et critiques des visiteurs. Comme Marc Connen dirigeant de l’entreprise Sea-Safe, créateur de radeaux de survie, qui grâce au critique a fait quelques modifications sur ses produits d’années en années.

Et vous avez jusqu’au 14 décembre prochain pour y aller.

 

AstraZeneca embauche.

Cette société pharmaceutique anglo-suédoise et premier exportateur industriel de la région Nord-Pas-de-Calais, a décidé d’embaucher.

Selon La Voix du Nord, l’entreprise étant victime de son succès – elle produit 2 médicaments contre l’asthme – doit embaucher et investir.

Implantée à Petite-Synthe depuis 1990, l’entreprise a bien évolué avec une hausse de production de 31% cette année.

Ce qui fait sa force c’est aussi le fait que Dunkerque est le seul site du groupe AstraZeneca a produire ce type d’aérosol. Mais l’entreprise exporte intégralement sa production.

L’objectif du groupe à l’heure actuelle est de faire de Dunkerque l’un de ses sites stratégiques en y investissant dans une quatrième ligne de packaging, normalement disponible en 2015.

 

Eloïse Weymar