La revue de presse du 4 décembre 2014

Publié le 4 décembre 2014

roullier

5000 nouvelles embauches par le groupe Roullier.

Le groupe Roullier compte bien embaucher 5000 nouveaux salariés dans les 5 prochaines années.

Ce spécialiste des fertilisants agricoles, basé à Saint-Malo a pour objectif selon Ouest-France, de se développer à l’international.
Au départ  l’entreprise n’était qu’une petite structure. Née en 1959, elle est aujourd’hui devenue un des leaders internationaux dans l’agrochimie et l’agrofourniture. Elle compte actuellement 7 000 collaborateurs dans le monde et des filiales dans 46 pays.
Mais le groupe ne compte pas s’arrêter là !

L’Afrique, l’Asie et l’Australie sont les 3 nouveaux marchés que le groupe Roullier compte bien conquérir.

D’ici 2020 le but est de doubler le chiffre d’affaire de la société et pour cela l’entreprise doit embaucher. 1000 candidats seront donc sélectionnés entre ce mois-ci et janvier 2015 entre Paris, Londres, Madrid, Istanbul mais aussi Vienne et Varsovie.

 

En 2018 un centre de recherche contre le cancer verra le jour à Caen.

Archade, un centre de soins et de recherche européen a été, d’après Ouest-France, officiellement lancé hier à Caen.
Situé dans l’enceinte du Ganil, le centre de traitement en hadronthérapie pourrait accueillir ses premiers patients à la fin de 2018.
La fonction principale de ce centre est de traiter des cancers inopérables ou résistants à la chimiothérapie et d’autres formes de radiothérapie.

Le projet s’élève à 130 millions d’euros et réunis une trentaine de partenaires publics et privés.
Les travaux devraient débuter en 2016. Et le conseil régional de Basse-Normandie se place comme catalyseur de ce projet.

 

Aujourd’hui près de 5 millions de fonctionnaires éliront leurs délégués du personnel.

En effet, c’est ce qu’affirme Paris-Normandie. Parmi eux ont compterait 150 000 fonctionnaires de Haute-Normandie. Sont concernés les 3 versants de la fonction publique – Etat, Territoriale et Hospitalière.

3 sections ont été créées pendant cette campagne. À la commune de Gonfreville-L’Orcher, la com’com d’Yvetot et la mairie de Saint-Aubin-lès-Elbeuf.

Mais aujourd’hui un sujet ressort. C’est la remise en cause potentielle du leadership de la CGT. Les problèmes actuels se manifestent par des batailles d’égo.

En attendant, les résultats seront communiqués le 9 décembre prochain.

Eloïse Weymar