La Revue de Presse du 30 mars 2015

Publié le 30 mars 2015

departementales

 

Commençons par les grands points des dernières départementales de dimanche.

Pour commencer, on retiendra que la droite est le parti ayant le plus remporté de cantons durant ce second tour qui s’est déroulé hier.

Deux cantons sur trois sont désormais sous le contrôle de la droite infligeant à la gauche une 4ème défaite en 1 an.

Mais le plus inquiétant dans ces dernières élections c’est bien le fait que la Corrèze, le département du Président Hollande, le Nord de Martine Aubry et l’Essonne, la terre de Manuel Valls, aucun des trois n’a su rester à gauche. Tous ont basculé à droite, souligne le journal de la Voix du Nord.

Seule la Lozère est passée à gauche.

Et quant au FN, il ne cesse de progresser sans pour autant avoir remporté de département. Seulement une centaine d’élus FN sont désormais dans les conseils départementaux du pays.

Mais ce qu’on oublis c’est le taux d’abstention des français. Cette fois-ci le taux s’élevait à 50%. Autrement dit 1 français sur 2 n’est pas allé voter.

 

Ca y’est, des robots militaires peupleront peut-être nos mers.

L’info est tombée dans la nuit.

Ouest-France affirme que la marine américaine disposera sûrement très prochainement d’engins marins et de sous-marins automatisés. Et par n’importe lesquels !

Selon le Darpa, l’agence de recherche de projets en défense avancée, les appareils seront basés sur les modèles de drones aériens.

Pour être plus clair, les robots une fois activés pourront lancer un drone marin comme aérien ou bien encore porter un relais de communication. En bref, ils se substitueront à un sous-marin.

Le principal avantage de ces appareils sous-marins automatisés se trouve dans leur coût et leur performance. Ces engins dits « dormants » pourraient bien remplir des missions à des coûts nettement moins élevés que ceux des vrais sous-marins.

 

Et on clos cette RDP avec un tout autre sujet, celui de la sécurité sur le lieu de travail.

Ils sont nombreux les secteurs d’activités à posséder un degré de danger élevé pour ses travailleurs.

Mais un secteur en particulier sort du lot, c’est celui du bâtiment.

Paris-Normandie affirme cependant que le taux d’accidentologie serait en baisse.
Cette baisse ne s’est pas produite toute seule, pour cela Sandrine Lanos, déléguée Prévention à la Fédération française du bâtiment, l’affirme.
Depuis 2010, la Fédération organise chaque année une journée de sensibilisation sur les risques professionnels liés au BTP.
Et cette année, le sujet mis à l’honneur portera sur les risques liés à l’amiante et bien entendu des autres risques professionnels concernant le bâtiment.

Cette journée de sensibilisation aura donc lieu en Haute-Normandie le 2 avril prochain.

 

Eloïse Weymar