La revue de presse du 28 novembre 2014

Publié le 28 novembre 2014

RDR

Paul Hignard termine sa route du Rhum !

Ouest France affirme que Paul Hignard, benjamin de la course, a franchi la ligne d’arrivée hier à 22h30.
Ce jeune skipper de Saint-Malo n’a pourtant pas vécu que des choses faciles, avec notamment le démâtage de son bateau.

À 19 ans Paul a tout de même réussi à devancer de 600 miles le dernier de la Class40, Vincent Lantin.
Le journal souligne que le skipper malouin du monocoque Bruneau possède une sacrée détermination, après avoir démâter le 21 novembre, il se sera arrêté avant le canal des Saintes pour une pause technique afin de réparer deux poulies défectueuses.

Son temps de course est donc de 25 jours, 7 heures et 35 minutes.

Le port de Dieppe annonce de nombreux projets jusqu’à 2020.

 

Plus de 50M d’euros seront investis jusqu’à 2020 pour les 4 ports, d’après le journal Paris-Normandie.
Hier, a été dévoilé le Plan Pluriannuel d’Investissements du Syndicat Mixte du Port de Dieppe (SMPD) lors du comité syndical.

Selon Nicolas Mayer-Rossignol, président du SMPD, ceci a un enjeu d’emploi, d’attractivité et de qualité.

Cet investissement concerne le Commerce et la Transmanche mais aussi la pêche et la plaisance.

Les recettes attendues s’élèvent à 7M d’euros et 2 recrutements sont en cours. Celui d’un technicien responsable d’exploitation et celui d’un ingénieur en ouvrages maritimes.

Le but étant de se préparer à l’arrivée du chantier éolien offshore.

Pour ce qui est du port de Dunkerque l’heure est aussi aux investissements.
Selon le journal de la Voix du Nord, le grand projet stratégique pour la période 2014-2015 du Grand Port Maritime de Dunkerque (GPMD) a été validé.
160 millions d’euros seront consacrés à une série d’aménagements sur une enveloppe totale de 242 millions d’euros.

C’est principalement le port ouest qui bénéficiera de l’investissement, avec notamment de nouveaux portiques.

Consolider des filières et en développer de nouvelles ainsi que progresser dans les secteurs « historiques », voilà les principaux objectifs que le Grand Port Maritime de Dunkerque s’est fixé.

Les chantiers les plus importants auront lieu en 2016 et 2017.

Le but à long terme est d’améliorer la logistique, le développement de nouvelles industries et l’accueil des plus gros navires.

L’objectif global est de reconquérir l’hinterland, comprenez l’intérieur des terres.

Eloïse Weymar