La Revue de Presse du 26 mars 2015

Publié le 26 mars 2015

tour

Le tour de Normandie achève sa deuxième étape.

Le Tour de Normandie a débuté lundi de Saint-Lô et s’achèvera dimanche 29 mars, comme nous le rappelle Ouest-France.

Les 24 équipes formées de duels de l’Armée de Terre et des équipes réserves de plusieurs grandes formations du World Tour traverseront les 5 départements normands. Autrement dit les coureurs parcourront près de 1030 km sur 7 étapes.

Et hier la deuxième étape a été franchie par le belge Dimitri Claeys. Ce nouveau maillot jaune du Tour de Normandie remporte donc la deuxième étape à Elbeuf-sur-Seine.

En conclusion, au classement général le belge devance Bohli de 14 secondes et Scully de 16 secondes.

 

La Normandie sera-t-elle touchée par les eaux ?

C’est en effet la question que se pose Paris-Normandie.

Tout d’abord, notons que l’élévation des niveaux des eaux touche la planète entière comme vous le savez. Entre 1900 et 1990 les mers s’élevait d’1,7 mm par an. Mais depuis 1990, les choses ont bien changé allant jusqu’à une élévation de 3,25 mm par an.

Hier, quelques chiffres ont été présentés au ministère de l’écologie du développement durable et de l’énergie.
Parmi eux, l’on retiendra un chiffre qui nous concerne. Celui de la montée des eaux sur notre façade atlantique et dans la Manche qui s‘élève à 2mm par an.

En conséquence, chacune des tempêtes pénètreront plus profondément nos terres, au-delà du trait de côte et les sols normands risqueront une salinisation. Les activités agricoles et l’élevage se verront donc particulièrement touchés.

 

Vous ne verrez sûrement pas venir votre courrier durant les prochains jours dans le Pas-de-Calais.

C’est en effet ce que vient d’annoncer Bruno Roussel, secrétaire départemental CFDT des postiers. Un préavis de grève illimitée a été déposé hier en fin de journée.

Quelques raisons à ces désagréments. Les facteurs du département veulent être indemnisés pour la distribution des plis électoraux liés aux départementales.

L’autre point que souligne La Voix du Nord se trouve dans leur refus de se voir attribuer de manière obligatoire une pause déjeuner, qui rallongerait leur temps de travail mais aussi contre la réorganisation attendue au niveau départemental qui entraînerait entre dix et quinze suppressions de postes.

Donc ce matin, un piquet de grève devrait être mis en place devant la direction départementale de la Poste, boulevard de Strasbourg à Arras.

 

Eloïse Weymar