La Revue de Presse du 20 mars 2015

Publié le 20 mars 2015

cantons

La droite lance sa bataille pour les cantons du Havre.

Ils étaient 24 candidats de la droite, UMP et UDI, au Havre, Sainte-Adresse et Montivilliers à avoir tenu une réunion publique hier à Bléville.

Paris-Normandie nous informe que chaque candidat de canton a présenté son équipe, son territoire et son projet en lien avec les compétences du Conseil général.

Et c’est Luc Lemonnier du canton 19, qui a ouvert le bal des fustigations illustré par une critique de la gestion des finances du Département.
Le journal souligne tout de même que le département affiche un endettement de 1,246 milliard d’euros, soit 1 milliard de plus qu’en 2004. Un point que la droite voudrait endiguer.

Mais deux autres sujets préoccupent les candidats de droites. L’état des routes gérées par le Conseil général est à revoir et la pénurie de maisons de retraites médicalisées s’accentue. Sans compter le manque d’intérêt que porte le département sur la prévention spécialisée, la pénurie de centres médico-sociaux ou bien d’une maison départementale du handicap simple.

En bref, le département à beaucoup à revoir, selon chaque candidat de canton de Seine-Maritime.


Saviez-vous que mercredi dernier un sous-marin avait été remis à flot ?

Et oui ! Et pas n’importe lequel. On parle ici du sous-marin Le Triomphant. Un sous-marin très particulier puisqu’il est non seulement nucléaire mais aussi lanceur d’engins.

Le journal Mer et Marine nous indique que le sous-marin serait rentré en août 2013 dans la base navale de Brest et devrait atteindre l’Ile Longue le mois prochain pour achever son second arrêt technique majeur.
L’opération servira à le doter d’une refonte pour ainsi l’adapter à la mise en œuvre de missiles balistiques M51.

Bien entendu comme le précise Mer et Marine, le sous-marin de 138 mètres de long et de 14 000 tonnes en plongée, sera en plus de cela, équipé d’un nouveau système de combat et de nouveaux sonars.

 

On termine avec une info qui concerne directement les sapeurs pompiers du Pas-de-Calais.

Les Autonomes, le syndicat majoritaire de pompiers du Pas-de-Calais, tire la sonnette d’alarme.

La Voix du Nord précise que le département souffrirait d’un problème de carences de personnels dans certaines de leurs casernes.
Un plan de recrutement de mille volontaires est donc prévu, mais pour le syndicat Les Autonomes, cette mesure ne suffit pas.
Selon eux, il manquerait de pompiers volontaires encadrants et qualifiés. Et former des volontaires qualifiés prend des années pour que certains deviennent sous-officiers et encadrants.

Mais un autre problème intervient, c’est celui de l’ego. Un chef volontaire gagnerait moins qu’un pompier au statut inférieur à lui, qui voudrait lui aussi devenir volontaire.

 

Eloïse Weymar