La Revue de Presse du 2 mars 2015

Publié le 2 mars 2015

Amiens

 

Deux villes concourent pour la place de capitale de la grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Ca y est Lille et Amiens, sont officiellement les deux villes à vouloir représenter cette future grande région du Nord-Pas-de-Calais-Picardie, en 2016.

Cette nouvelle région née de la réforme territoriale adoptée par le Parlement en décembre, lance, d’après La Voix du Nord, ses élections départementales le 22 mars pour la ville d’Amiens.

Pour Brigitte Fouré, le maire UDI d’Amiens, si Lille venait à remporter le titre de capitale régionale, Amiens perdrait 5 à 7 000 emplois publics.

Mais en attendant il faut savoir que Lille possède tout de même 1,1 millions d’habitants, contre 180 000 pour Amiens et que Lille est tout de même une métropole promue européenne au 1er janvier.

Alors pour mettre toutes les chances de leur coté Amiens vient de lancer une pétition intitulée « Amiens capitale, c’est capitale », relayée sur leur page Facebook.

 

Entre temps non loin de là, Fécamp aide ses demandeurs d’emplois saisonniers. 

D’après Paris-Normandie, la ville de Fécamp prépare 3 rendez-vous durant ce mois de mars afin d’offrir un maximum d’offres à ses demandeurs d’emplois.

Il s’agit ici d’emplois saisonniers. Tout débutera mercredi 25 mars à partir de 14h dans la salle Jean-Bouin, au 1 rue de Traversière où visiteurs et employeurs pourront se rencontrer.

En plus de permettre de se faire rencontrer les deux partis, ce rendez-vous a pour objectif d’éclairer certains demandeurs d’emplois quant à quelques questions comme sur les droits et les obligations des partis ou encore sur la période d’essai.

Alors si vous avez plus de 16 ans et que vous recherchez un job d’été, munissez vous d’un CV avant de vous présenter sur le lieu.

Autrement la ville organisera 2 autres rendez-vous, le mardi 10 mars avec « 5 minutes pour convaincre » et le mardi 18 mars avec pour thème la rédaction d’un CV.


Le barrage de Guerlédan débute sa vidange aujourd’hui.

Pour EDF, propriétaire du barrage du lac de Guerlédan, c’est une journée normale et la centrale du barrage hydroélectrique reste en fonctionnement.

Selon Ouest-France, ce plus grand lac artificiel de Bretagne qui mesure 304 ha et 27 mètres de profondeurs sera totalement vide fin avril jusqu’à novembre prochain.


Et on finit avec une petite note de douceur.

En effet, demain, quatre phoques gris seront relâchés à Calais.

Cette annonce nous vient de La Voix du Nord qui nous précise que les phoques ont passé plusieurs semaines de convalescence au centre de soins de Calais, après avoir été retrouvés très affaiblis et pas encore sevrés, sur différentes plages du nord, à l’age de 3 semaines.

L’évènement se déroulera donc mardi à 12h sur le site de l’ancien Hoverport à Calais.

Eloïse Weymar