La revue de presse du 2 décembre 2014

Publié le 2 décembre 2014

jeunes NPDC

100 millions d‘euros seront accordés aux jeunes du Nord-Pas-de-Calais.

Les jeunes du Nord-Pas-de-Calais sont de plus en plus nombreux à de pas avoir d’emploi, d’après la Voix du Nord.

Ce plan de financement a pour objectif de venir en aide à ces jeunes qui sont tout de même près de 36% entre 15 et 24 ans a être au chômage, alors qu’il sont  26.7% au niveau national.

Ce financement est européen et apportera une aide tant sur le plan de l’hébergement que des transports ou de la restauration.

Cette initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ) créée en 2013 estime que la région est dans une situation d’urgence.

Désormais tout jeune qui perdra son emploi ou qui quittera le système éducatif se verra orienter vers une autre solution dans les 4 mois.

Un premier état des lieux sera fait dans 6 semaines.

 

Le Pacifique renferme quelques 3,5 millions de km² de déchets.

Cette zone de déchets située dans le Pacifique a une taille estimée à 6 fois la superficie de la France.
Cette «soupe plastique» aussi appelée le 8ème continent, a été découverte en 1997 dans le Nord-Est du Pacifique.

Cette zone est composée principalement de déchets directement liés à l’activité humaine. Et le problème se trouve dans le fait que ces déchets deviennent de microparticules plastiques, d’un danger extrême.

Ouest France souligne qu’un jeune Néerlandais de 20 ans, Boyan Slat vient d’être primé par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) pour un projet de lutte contre les débris plastiques dans les océans.

Et on vous invite à écouter la Chronique Maritime sur l’association Surfrider qui lutte pour l’assainissement des océans: 

 

Les carriers de Haute-Normandie se disent de plus en plus inquièts.

C’est en effet ce qu’affirme le journal Paris-Normandie.
Selon Geoffroy Colin, le nouveau président de l’Unicem Normandie, leur activité est doublement victime de percussion négative : celle du marché et celle de la réglementation.

Les livraisons de granulats ont diminué de 12,6% et celles du bétons prêt à l’emploi de 10,2%. Pour les professionnels cela est de plus en plus dur à supporter.

Le journal affirme que bientôt la région adoptera un schéma écologique. L’objectif sera d’aménager le territoire en protégeant la biodiversité. Ce que la profession approuve mais ce qu’elle ne supporte plus ce sont les interdictions abusives que les documents d’urbanisme locaux ou intercommunaux renferment.

En bref, l’accès à cette ressource minérale se fait de plus en plus difficile.

 

Eloïse Weymar