La revue de presse du 16 janvier 2015

Publié le 16 janvier 2015

Manuel valls

Manuel Valls souhaite un « retour à la normale ».

Aujourd’hui a lieu l’inauguration de la nouvelle usine de tramways électriques de Bolloré, à Ergué-Gabéric, aux portes de Quimper.

Et à cette occasion, le premier ministre n’a pas manqué de préciser l’importance de « continuer de faire avancer la France ». Selon Ouest-France, Manuel Valls souhaite mettre en avant « les entreprises qui investissent sur notre territoire ».
Malgré des attentats terroristes relayés dans les medias du monde entier, notre premier ministre souhaite un « retour à la normale ».

La visite débutera donc à 11h par un rapide passage sur les terres historiques du PDG breton, Vincent Bolloré. S’en suivront quelques autres visites avant de terminer par celle de la nouvelle ligne d’assemblage des « BlueTram », les tramways électriques sans caténaire.

Le journal souligne que 10 millions d’euros ont été investis par le groupe Bolloré, pour ainsi produire 50 BlueTram par an et embaucher entre 100 et 200 personnes.

 

Les ports de Cornouaille, encore pauvres en poissons.

En 2014, les ports de pêches du sud du Finistère auront encore une fois, été très fortement touchés par le manque de poisson.

Ouest-France souligne que près de 58 000 tonnes de poissons auront été pêchées, contre 70 000 tonnes 4 ans plus tôt.

En cause, plusieurs raisons répondent à cette baisse.
Alors que la pêche hauturière a perdu en 2014, 12 navires, ce qui l’amène à une baisse de 12%, la pêche côtière, quant à elle, ne peut venir compenser cette baisse puisqu’elle n’a qu’augmenté de 7%.

Le Président de la chambre de commerce de Quimper-Cornouaille, souhaite donc appliquer un « nouveau modèle économique ».

 

On termine cette revue de presse avec une info qui concerne tout le monde !

L’EFS, tire la sonnette d’alarme en Picardie.

L’établissement français du sang, qui s’était déjà vu dans une situation critique en 2013, refait fasse à un niveau de stock limite.

Selon Courrier Picard, 10 000 dons sont nécessaires par jour mais cette fois-ci 15 000 autres seront indispensables pour le mois de janvier, afin de répondre aux demandes des hôpitaux et des cliniques.

L’établissement invite donc chacun d’entre nous à aller faire un don du sang. Et pour cela, une campagne de mobilisation vient d’être lancée.
Pour connaître le site le plus proche de chez vous, rendez-vous sur leur site sur dondusang.net et surtout n’oubliez pas qu’une pièce d’identité vous sera demandée si c’est un premier don, et qu’il faudra être âgé de 18 à 70 ans.

Eloïse Weymar