La revue de presse du 13 janvier 2015

Publié le 13 janvier 2015

l'hydro

Le projet de l’Hydro, situé au Havre propose de nouvelles formations.

C’est en effet ce qu’annonce le journal Paris-Normandie.
L’école Hydro qui forme les futurs ingénieurs, se dote désormais d’un pôle international d’enseignement maritime. Cet établissement qui n’est autre qu’un des quatre sites de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime, prendra place quai Frissard, dès la rentrée prochaine.

L’école délivrera donc un double diplôme. Celui d’études supérieures de la marine marchande et celui d’ingénieur ENSM. Ainsi la durée d’étude s’allonge de 6 mois. Passant de 5 années à 5 années et demie.

Ce double diplôme, selon le directeur du site, facilitera ainsi les reconversions professionnelles, puisqu’un officier navigue en moyenne 12 ans.

Et le site aspire à dispenser 70% de ses cours en anglais.


La Mutualité sociale agricole (MSA) tire la sonnette d’alarme !

Dans l’Eure, les suicides des exploitants agricoles ne cessent de continuer, selon Paris-Normandie.
Le numéro d’urgence de la Mutualité sociale agricole étend donc son numéro au niveau national.

Le journal souligne que le suicide est la 3eme cause de mortalité chez les agriculteurs de France. Pour contrer ce phénomène, un numéro spécial régional a été mis en place. Le 09 69 39 29 19 est disponible 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

Les personnes concernées pourront donc discuter avec des professionnels adaptés. Et ainsi atténuer leurs envies suicidaires.

Mis en place avec SOS Amitié, Agri’écoute se veut libérateur de parole.

À Cysoing, le site Internet de la mairie a été hacké !

Dimanche, le site Internet du centre national de ressources biologiques marines et de certains autres domaines du portail Internet de Lille 1, dont celui de la mairie de Cysoing, ont été victimes de piratages.

Ce hackage n’est autre que la réponse des djihadistes face à l’ampleur qu’à pu prendre le mouvement « Je suis Charlie ». Et surtout en réaction au groupe des Anonymous qui s’attèlent à traquer les djihadistes sur Internet.

Actions perçues comme un sentiment de rejet de l’Islam, les hackeurs viendraient du Maghreb et seraient au nombre de 15. Parmi eux des membres du groupe de pirates MECA, qui annoncent notamment une autre opération anti-Charlie le 15 janvier.

Eloïse Weymar