La revue de presse du 10 décembre 2014

Publié le 10 décembre 2014

tour 2016

Les étapes du Tour de France 2016 dans la Manche, enfin dévoilées.

Mardi ont eu lieu les fameuses déclarations tant attendues expliquant comment le Tour de France 2016 allait faire étape dans la Manche. La Manche qui représente la première Région de passage du Tour de France 2016, d’après Ouest France.

Etaient présents à la cérémonie d’annonce des 3 étapes du Tour, des élus de la Manche et Jean-François Le Grand du conseil général mais aussi l’ex-speaker du Tour, Daniel Mangeas.

Les cyclistes débuteront leur course par l’étape du Mont Saint-Michel – Utah Beach puis par celle de Saint-Lô – Cherbourg pour terminer par celle qui partira de Granville.

Les maires des villes concernées se disent tous fiers que le Tour de France 2016 passe par leur ville respective.

 

L’axe Roubaix-Tourcoing risque de créer quelques bouchons. 

Le 13 mars prochain, d’après La Voix du Nord, le siège mondial Kipsta doit ouvrir sur l’ancien site de Terken. Et quelques mois plus tard, ceux de Vinci Construction et de Lille métropole habitat (LMH) s’installeront. La Tossée s’agrandira avec la ruche d’entreprises.

Donc en 2015, 800 nouveaux salariés seront embauchés sur la zone de l’Union.
Par conséquent, la circulation risque d’être compliquée.

Pour Agnès Crucé, chef du projet et mandatée par Lille métropole pour aménager la zone de l’Union, il devrait y avoir une mutation de la voiture vers les transports doux de la part des citoyens. Il faut savoir que Lille est dotée d’un métro aux doubles rames. Mais aussi du V’Lille et de la Liane4 ainsi que de Lilas autopartage qui fera bientôt son apparition.

En bref, si les salariés de la zone de l’Union ne changent pas de comportement, la circulation arrivera à saturation.

 

Le projet expérimental de moules sur filières sera suspendu.

C’est en effet ce qu’a annoncé hier Ouest-France. Le tribunal de Rennes a suspendu vendredi 5 décembre, le lancement du projet expérimental de moules sur filières, au large de Saint-Coulomb.

Se sont opposés à ce projet, l’Apeme, la SPPEF et les associations de pêcheurs plaisanciers de Saint-Coulomb.

L’exécution de l’arrêté préfectoral du 27 juin 2014 est donc suspendue, pour le plus grand bonheur des associations de défense de l’environnement. Et de la ville de Saint-Cloulomb, qui s’était aussi opposée au projet.

Eloïse weymar