un jour une histoire du 17 octobre

Publié le 17 octobre 2014

Yves Hélory de Kermartin (ou Yves de Tréguier, ou saint Yves)  est  né le 17 octobre 1253 au manoir de Kermartin, à Minihy-Tréguier, en Bretagne. C est un prêtre et official du diocèse de Tréguier. Il consacra sa vie à la justice et aux pauvres.  C’est pour ça qu’il a été  canonisé le 19 mai 1347 par le pape Clément VI. Et depuis, On le fête le 19 mai.

Saint Yves est le saint patron de toutes les professions de justice et de droit, notamment celle d’avocat. Il est également saint patron de la Bretagne et fait l’objet d’une grande  célébration annuelle à caractère religieux, dans la ville de Tréguier, près de laquelle il est né et où il a vécu.

Il était reconnu  pour son sens de l’équité qui lui interdisait le privilégier les riches par rapport aux pauvres. Par exemple, un jour,  à Rennes, il doit  traiter une affaire opposant un aubergiste à un mendiant  qui est accusé par l’aubergiste d’avoir été pris à rôder autour des cuisines ; comme l’aubergiste ne peut l’accuser d’avoir volé de la nourriture, il l’accuse de se nourrir des odeurs de sa cuisine !  Alors, Yves Hélory prend quelques pièces dans sa bourse et les jette sur la table devant lui ; l’aubergiste tend la main pour les prendre mais saint Yves retient sa main. L’aubergiste crie que c’est à lui  mais  Yves lui répond « ah non ! Le son paye l’odeur, à cet homme l’odeur de ta cuisine, à toi le son de ces pièces ! ».

 

De plus,  quand les autres prêchaient en latin,  lui le faisait en Breton !  C’est grâce à  cela que le peuple  ait entendu  la compréhension de évangile et de son message.

Bref, un drôle de personnage pour son époque.