Un jour, Une histoire du 14 Novembre

Publié le 14 novembre 2014

Saint Jean Eudes, né le 14 novembre 1601 a Ri, en Normandie. C’est un prêtre français, fondateur d’un institut religieux consacré à la formation des prêtres et il a été un acteur majeur de l’École française de spiritualité. Il a été Canonisé par Pie XI en 1925.

 

Le 25 mars 1643, Jean Eudes quitte l’Oratoire, qui n’avait pas vocation à encadrer des séminaires, et fonde le séminaire des Eudistes de Caen. L’actuel séminaire de Basse Normandie, à Caen, porte aujourd’hui le nom de Séminaire Saint-Jean Eudes.

Il crée ensuite une société de prêtres voués tant à la formation des séminaristes et du clergé qu’aux prédications populaires dans les paroisses : la Société des prêtres de Jésus et de Marie. Il institue des séminaires en Normandie puis en Bretagne.

Saint Jean Eudes est un des grands maîtres de l’école française de spiritualité au xviie siècle : on lui doit un ensemble d’ouvrages dont plusieurs continuent à être édités. Il fit partie de la Compagnie du Saint-Sacrement.

Au xviiie siècle, les Eudistes combattent le jansénisme mouvement religieux, puis politique. L’ordre est supprimé lors de la Révolution française, mais est reconstitué en 1826.

Les Eudistes sont présents en Amérique du Nord, centrale et du Sud ainsi qu’en Afrique. Après sa mort, le corps de Jean Eudes est inhumé dans l’église des Très Saints Cœurs de Jésus et  du séminaire des Eudistes de Caen. En 1810, les ossements de Jean Eudes ont été transférés à Notre Dame de la Gloriette. Depuis le 6 mars 1884, ils se trouvent dans la crypte sous le transept sud de cette ancienne église des Jésuites.

Il est le frère de l’historien François Eudes de Mezeray.

Son nom a été donné à l’école secondaire  » Saint-Jean Eudes  » aux Québec, Charles bourg.