« Un jour une histoire » 30.06

Publié le 30 juin 2014

Aujourd’hui, le cinéma est à l’honneur ! Nous partons à Chantonnay en Vendée où « Peau de Cochon » a été tourné en 2003. Cet ovni cinématographique est composé de sketches pour lequel le chanteur Philippe Katerine a engagé ses proches et ses amis. « Peau de Cochon » se rapproche d’une initiation plastique à la fois intime, drôle et grinçante. Chacune des séquences part d’un projet simple où Philippe Katerine s’obstine à refuser la technique du cinéma. Le metteur en scène a introduit la notion du risque au sein d’un dispositif que l’on sent longuement médité. L’idée, c’était de tourner des petites séquences autonomes, les coller les unes aux autres et laisser le spectateur faire le montage lui-même. Le public doit trouver les rimes, les thèmes, sentir les variations qui leur sont insufflées et en trouver les dénominateurs communs. Mais sous des abords légers percent des thèmes autrement plus sérieux comme le fantasme, la mort et l’enfance.