« Un jour une histoire » 25.06

Publié le 25 juin 2014

En ce 25 juin, nous revenons sur la disparition de Georges Cadoudal. C’était il y a 210 ans ! Ce personnage marque la période révolutionnaire par son activisme et ses multiples complots en vue du retour des Bourbon sur le trône de France.

Cadoudalmini

Hostile à la Révolution Française, il intègre en 1793 la chouannerie et la grande armée catholique et royale. Après s’être soumis aux républicains en 1796, il tente de nouveaux soulèvements royalistes à partir de 1800. Georges Cadoudal ne renonce pas malgré de nombreuses arrestations. Il sera finalement condamné à mort mais refuse la grâce de Napoléon. Le 25 juin 1804, lui et ses 11 officiers sont conduits place de Grève à Paris pour être guillotinés. Cadoudal demande à déroger à la règle voulant que le chef de bande soit exécuté en dernier afin que ses compagnons ne puissent douter de son engagement. Avant que le couperet tombe, il crie à trois reprises « Mourons pour notre Dieu et notre Roi », la devise des insurgés vendéens. En Bretagne, son nom est synonyme de la résistance jusqu’au martyre.